Batailles & Blindés n°97 (Caraktère, 2020)

Coucou nous revoilà ! Les monstres du III. Reich refont leur apparition avec le Jagtiger et le Sturmtiger dans un dossier de bonne facture et originalement illustré. Plus qu’un article technique (ces engins sont très bien décortiqués dans plusieurs numéros de Trucks & Tanks Magazine), Laurent TIRONE part du besoin initial, des choix techniques initialement faits pour analyser finalement la pratique. Et entre les deux, il y a un écart certain… Bref, un vrai plaisir de lecture et une construction intéressant qui peut s’appliquer à bien d’autres systèmes d’armes de la Seconde Guerre mondiale ou plus contemporains.

Publicités

A lire également la suite de l’étude sur l’affrontement 116. Panzer-Division accompagnée de la 560. Volksgrenadier-Division versus 3rd US Armored Division dans les Ardennes à Hotton, une victoire américaine trop peu connue et injustement sous-estimée par rapport à Bastogne. Idem pour les combats pour Belfort dans les Vosges où la 1ère Division Blindée, illustrant à merveille le raidissement allemand de l’automne 1944. Là aussi, tout aussi important que la Lorraine ou la forêt de Hürtgen, mais bien moins présent dans l’historiographie.

La guerre du Vietnam reste très peu abordée dans les publications francophones et il faut savourer celui sur la bataille de Huê en 1968. Indochine, Algérie, Vietnam, guerres israelo-arabes, conflits du Golfe, guerres africaines, guerres asiatiques, guerres sud-américaines : que de terrains et d’événements à explorer avec la même qualité que les articles sur la Seconde Guerre mondiale…

A noter que ce numéro reproduit la notice historique de la schwere Panzer-Abteilung 506 extraite du livre Achtung Tiger ! Tome 1. Je reconnais la nécessité de promouvoir une nouveauté éditoriale, mais c’est quand même un peu frustrant de relire pour la troisième fois le même sujet. Sachant qu’il faut aussi compter avec quatre pages extraites des mémoires d’Otto CARIUS parues chez Overlord Press, petite sœur des Editions Caraktère… Soit plus de 15% du numéro. Il y a mieux à faire comme par exemple une interview du ou des auteurs sur la façon dont s’est construit le livre afin de valoriser le travail de recherche et de conception, un rappel de l’historiographie sur le sujet pour mieux souligner la valeur ajouté de la nouveauté… Sans risquer de frustrer les fidèles lecteurs et tout en promouvant l’effort éditorial (conséquent au demeurant).

Sommaire :

Liens externes :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.