Aérojournal n°77 (Caraktère, 2020)

Confrontée à une impasse opérationnelle face aux bombardement stratégiques alliés sur son territoire aux conséquences gravissimes sur son tissus industriel et logistique, la Luftwaffe n’a donc d’autre choix que de rechercher la rupture technologique. Plus que dans d’autres domaines, la puissance industrielle américaine apporte un avantage décisif que les armes traditionnelles ne parviennent pas à compenser. Il n’y a pas que dans son ciel que le III. Reich est en difficulté au cours de la Seconde Guerre mondiale. La lutte contre les flottes alliées et les masses de chars soviétiques peut aussi bénéficier de cette nouvelle donne technologique dans les airs…

Publicités

Cette situation militaire combinée à l’inclinaison allemande de la supériorité technologique entraine les prémices d’une véritable révolution dans l’utilisation de la dimension aérienne dont les jets et les missiles de l’après-1945 en sont les héritiers directs.

C’est donc un fabuleux dossier particulièrement complet de quarante pages que propose ici Aérojournal sous la plume de Yann MAHE. La capacité d’innovation est frappante, mais également sa précocité. La maîtrise des développements, la rationalisation des projets et la capacités d’industrialisation ne sont par contre pas les points forts du III. Reich. Il manque une vraie coordination d’ensemble et des arbitrages moins politiques, ce que font très bien les Etats-Unis.

Un dossier passionnant.

Article très intéressant sur le Lockheed P-80 Shooting Star, symbole justement de cette efficacité américaine tant dans le domaine de la R&D que de la production industrielle.

Les « hommes » sont également à l’honneur avec un article sur le néo-zélandais James Allen WARD, navigateur sur Vickers Wellington, et la Jagdgeschwader (JG) 26 dans les opérations à l’Ouest en mai/juin 1940, cette première partie couvrant les opérations du déclenchement de Fall Gelb aux combats dans le ciel de Dunkerque.

Sommaire :

  • Laurent TIRONE, Drone de combat XQ-58A Valkyrie, le loyal Wingman, in Aérojournal n°77 (Caraktère, 2020)
  • Laurent TIRONE, National Museum of the United States Air Force, le plus grand musée aéronautique du monde, in Aérojournal n°77 (Caraktère, 2020)
  • Wim DAS, 298 Squadron (RNALF), 75 ans déjà…, in Aérojournal n°77 (Caraktère, 2020)
  • Srecko BRADIC, Les débuts de l’étoile filante, le Lockheed P-80 Shooting Star durant la Seconde Guerre mondiale, in Aérojournal n°77 (Caraktère, 2020)
  • Yann MAHE, Le miracle n’aura pas lieu ! La Luftwaffe à l’ère des roquettes et des missiles, in Aérojournal n°77 (Caraktère, 2020)
  • Yann MAHE, Le « pompier funambule », la Victoria Cross de James Allen Ward, in Aérojournal n°77 (Caraktère, 2020)
  • Philippe SAINTES, Quand les aigles attaquent, la JG 26 dans la Westfeldzug (1ère partie), in Aérojournal n°77 (Caraktère, 2020)

Liens externes :

1 réflexion sur « Aérojournal n°77 (Caraktère, 2020) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.