GBM n°133 (Histoire & Collections, 2020)

Pour commémorer les quatre-vingts ans de 1940, GBM livre un numéro assez exceptionnel avec deux articles qu’il est indispensable de lire et de posséder. Ils symbolisent le degré de maturité qu’atteint l’historiographie de cette époque après des décennies d’errements. L’aboutissement d’un long travail. Un numéro aussi important que le précédent mais également le 92 paru pour les soixante-dix ans des mêmes événements.

Publicités

Peu suspect d’anti-gaullisme primaire et fervent défenseur du rôle militaire du général, le magazine revient ainsi sur les débats qui entourent la parution du livre de Charles de GAULLE, Vers l’armée de métier, pour les replacer dans leur contexte. Comme Heinz GUDERIAN qui s’arroge quelque peu la paternité de l’arme blindée allemande dans ses mémoires, l’homme du 18 juin influe également avec les siennes l’historiographie et la perception de son rôle. En fait, comme très souvent par la suite, il est piégé par son caractère et sa volonté de se pousser du col à tout prix. C’est ainsi que le titre de son ouvrage est quelque peu impropre par rapport au contenu (il ne parle que de la professionnalisation des éléments blindés et non de l’abandon de la conscription), mais choisi pour attirer l’attention sur son auteur. Las, il touche un point particulièrement sensible qui éloigne en définitive le débat de son objet initial avec un effet dans les sphères politiques qui peut être considéré comme contre-productif. Intelligente et très subtile analyse qui montre une bonne maîtrise des relations de pouvoir et d’influence. Une leçon toujours valable à l’heure actuelle. Probablement sous-estimée, la question de la dimension coloniale de l’armée française est également évoquée. C’est une véritable différence avec l’armée allemande qui influe tant sur le parcours des généraux que sur les moyens (voir 39/45 Magazine145/146). L’armée française ne peut de toute façon être identique à l’armée allemande et doit trouver les bons arbitrages entre les différents types de guerres auxquels elle est confrontée.

Se basant sur la logique de son livre La défaite française, un désastre évitable, le 16 mai 1940, il fallait rester en Belgique, et poursuivant sa série d’articles commencée dans le n°132, Jacques BELLE revient sur le sacrifice de l’arme blindée française en 1940 dressant un panorama de l’ensemble des engagements de chacune des Divisions Cuirassées (DCR), Divisions Légères Mécaniques (DLM) et Divisions Légères de Cavalerie (DLC) du 10 mai au 4 juin 1940. Tableaux de synthèse et cartes complètent très utilement le texte. Une illustration claire et exhaustive de l’engagement quotidien des chars français qui sont sur tous les fronts, à l’offensive, en contre-attaque et en défensive.

A titre d’exemple des engagements méconnus de l’armée française en 1940, Stéphane BONNAUD et Régis POTIE reviennent sur l’engagement du 38ème Bataillon de Chars de Combat (BCC) qui intervient notamment lors de la contre-attaque sur Cambrai en support de la 25ème Division d’Infanterie Motorisée le 22 mai 1940.

A noter également l’interview d’Olivier DEBRAS qui illumine ces quatre-vingts ans de 1940 avec ses illustrations représentant un fait quotidien de la bataille de France. Sans parler de la très originale découverte des Compagnies de Munitions de l’Air…

GBM

Sommaire :

  • Le manifeste français
  • ?, Olivier Debras, 80 ans jour pour jour, l’artiste qui affiche 1940, in GBM n°133 (Histoire & Collections, 2020)
  • Pierre-François AUJAS, Bons baisers de Russie de l’autocanon 27 805, in GBM n°133 (Histoire & Collections, 2020)
  • Guy FRANCOIS, Les matériels d’ALVF Schneider à glissement, défi technique audacieux, victoire contre le scepticisme, in GBM n°133 (Histoire & Collections, 2020)
  • Christophe AKNOUCHE, De Gaulle responsable du rejet de la force mécanique autonome ?, in GBM n°133 (Histoire & Collections, 2020)
  • Jacques BELLE, Près de 2 800 blindés perdus en 26 jours, in GBM n°133 (Histoire & Collections, 2020)
  • Jean-Claude LATOUR, 1936-1940, la compagnie de fusiliers-voltigeurs, in GBM n°133 (Histoire & Collections, 2020)
  • Matthieu COMAS, Les CMA Compagnies de Munitions de l’Air et leurs camions, in GBM n°133 (Histoire & Collections, 2020)
  • Stéphane BONNAUD & Régis POTIE, Le 38ème BCC (1ère partie), de la Belgique à Cambrai, in GBM n°133 (Histoire & Collections, 2020)

Liens externes :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.