Bataille de Normandie 1944 Magazine n°1 (Maranes, 2020)

Le premier numéro d’un magazine consacré à la bataille de Normandie ! Conçu par Stephan CAZENAVE, les lecteurs ne seront pas surpris de constater la « patte » caractéristique de ses ouvrages publiés chez Maranes Editions, mais également de Normandie 1944 Magazine publié chez Heimdal et dont il fut à l’origine. Trimestriel avec à peine cent pages sur papier glacé. Du haut de gamme assurément…

Publicités

Les trois dimensions de la bataille sont clairement abordées : terre, air et mer. Les différents camps sont également présents : Allemands bien sûr, mais aussi Américains et Britanniques.

C’est un numéro qui se lit assidûment du début à la fin avec grand plaisir. Quelques individualités servent de guide à cette plongée dans l’Histoire et permettent de donner noms et visages aux combattants anonymes. L’iconographie associée met en valeur des portraits serrés de près où les émotions transparaissent (cf. la série de cliché d’un Pathfinder de la 101st US Airborne Division lors d’un saut en parachute, celle d’un Waffen-SS mimant une scène de reconnaissance pour la propagande ou encore les clichés d’un as de l’US Air Force).

L’article sur le rôle de la Kriegsmarine dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 est l’occasion de plonger dans le détail des alertes remontées au haut-commandement allemand. A noter, la reproduction d’un bulletin météorologique allemand pour le 5 juin 1944 qui estime un Débarquement « possible ». La liste d’un certain nombre de signalements assez précoces confirme que les premiers signaux faibles ne sont pas correctement interprétés par la structure des états-majors de l’arrière qui y voient jusqu’au bout une simple diversion. Il y encore matière à creuser, les témoignages d’après-guerre ou les rapports établis a posteriori servant aussi à cacher quelques erreurs. Reste à trouver la matière historique à gratter…

Dans le droit fil de l’ouvrage Fontenay-Rauray, The Bear and Fox, Ready for the Fray, un article revient sur l’affrontement entre la 49th (West Riding) Infantry Division et la 12. SS-Panzer-Division. Un récit minute par minute, ou presque, qui permet de revenir sur deux épaves de chars adverses qui se retrouvent pour la postérité sur la pellicule d’un film d’actualité.

Les autres article sont également bien intéressants, même pour des lecteurs déjà très assidus du sujet normand.

En conclusion, un numéro de lancement parfaitement réussi tant sur le fond que sur la forme !

A noter que le magazine n’est en vente que par correspondance (bulletin 2020).

Sommaire :

  • Actualités
  • Stephan CAZENAVE & Stéphane NEUHAUS, First to jump, Jour-J pour le Captain Lillyman et ses Pathfinders du 502nd, in Bataille de Normandie 1944 Magazine (Maranes, 2020)
  • Stephan CAZENAVE & Stéphane NEUHAUS, Défaillance de la Kriegsmarine les 5 et 6 juin 1944 ?, in Bataille de Normandie 1944 Magazine (Maranes, 2020)
  • Stephan CAZENAVE & Stéphane NEUHAUS, Haro sur les Lankies, du 1943 au 7 juin 1944 (1ère partie), le I. Gruppe du Schnellkampfgeschwader 10, in Bataille de Normandie 1944 Magazine (Maranes, 2020)
  • Pascal HOURBLIN, Effets du Sergeant Major Arthur higgins, 531st Enginerre Shore Regiment, Utah Beach, in Bataille de Normandie 1944 Magazine (Maranes, 2020)
  • Stephan CAZENAVE, La « Goetz » dans le marais de Georges, 25-30.6.44, patrouilles en territoire ennemi, in Bataille de Normandie 1944 Magazine (Maranes, 2020)
  • Frederick JEANNE, Le 11th Bn. Royal Scots Fusiliers à l’assaut de Fontenay-le-Pesnel (1ère partie), in Bataille de Normandie 1944 Magazine (Maranes, 2020)
  • Julien HANNE, 79th Infantry division, 313th Infantry Regiment, in Bataille de Normandie 1944 Magazine (Maranes, 2020)
  • Stephan CAZENAVE, Francis Stanley Gabreski, l’as des as de l’ETO dans le ciel normand, in Bataille de Normandie 1944 Magazine (Maranes, 2020)
  • Stéphane NEUHAUS, De la Luftwaffe au Heer, la 16. Luftwaffen-Feld-Division en Normandie, in Bataille de Normandie 1944 Magazine (Maranes, 2020)
  • A vos marques… pages

Liens externes :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.