39/45 Magazine n°60 (Heimdal, 1991)

A part quelques clichés comme les Ardennes en 1940 et 1944 ou le fort d’Eben-Emael, la Belgique reste un champ de bataille quelque peu délaissé par l’historiographie de la Seconde Guerre mondiale. Hors, les sujets sont variés et importants comme le montre ce numéro de 39/45 Magazine que ce soit en 1940 ou en 1944.

Publicités

Ce sont tout d’abord les combats de 1940 qui retiennent l’attention. Car l’armée belge se bat près de trois semaines dans une bataille mal connue, éclipsée par la percée allemande sur la Meuse de Dinant à Sedan et la poche de Dunkerque. Les combats les ponts de la Meuse et du canal Albert autour de Maastricht les 10 et 11 mai 1940 représentent un premier succès opérationnel allemand indispensable dans le bon déroulement de Fall Gelb. Et un revers allié qui hypothèque déjà la manœuvre Dyle-Breda, et ce bien avant Sedan. La traversée des Ardennes mérite également de s’y pencher car elle conditionne ensuite le franchissement de la Meuse. Or, Belges, Français et Allemands se livrent de nombreux combats dans un contexte très fluide au sein d’un paysage bucolique mais assez peu propice à de larges mouvements de troupes.

Les combats de l’automne 1944 sont également mal connus. Coincés entre Market-Garden, Aix-la-Chapelle et la contre-offensive des Ardennes, ils illustrent le raidissement progressif de la résistance allemande et les erreurs alliées notamment sur l’Escaut (voir Mook 1944 hors-série n°1).

Sommaire :

Liens externes :

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.