Batailles & Blindés n°95 (Caraktère, 2020)

La palme de l’originalité de ce numéro de Batailles & Blindés revient à l’article sur l’Antarctic Snow Cruiser américain, occasion d’aborder les visées américaines en 1939 et 1940 sur cette partie du Globe…

Même si l’article consacré à la bataille de Lang Vei au Vietnam en 1968 est très bon (on en redemande d’ailleurs), il ne faut pas regretter un sommaire majoritairement consacré à la Seconde Guerre mondiale et en partie aux inévitables chars allemands… car les autres articles bien charpentés valent également le détour et ne sont pas du « déjà lu ».

Publicités

L’arme blindée allemande de la Seconde Guerre mondiale est donc abordée avec deux articles sortant néanmoins quelque peu de l’angle traditionnel d’approche par la technique ou l’historique d’unité. Le premier établit un comparatif entre les bataillons de chars lourds équipés de Tiger et de Königstiger aux régiments de chars lourds de l’Armée Rouge dotés de KV-1 puis de JS-2. Le principe peut sembler en apparence similaire, mais dans la pratique il répond à deux besoins différents compte tenu de la tournure stratégique que prennent les combats quand ces unités sont mises en ligne et qui de fait ont peu l’occasion de croiser ensemble le canon. Le second article concerne la recrutement et la formation des tankistes allemands. Ecrit par Benoît RONDEAU (voir notamment Être soldat de Hitler), le texte a l’intérêt de montrer un visage autre que celui des combats, sachant que l’instruction, la formation et l’entrainement sont des éléments indispensable de l’efficacité opérationnelle sur le terrain. Le propos se veut assez généraliste et il aurait été intéressant de rentrer davantage dans la construction des parcours de formation en détaillant davantage les différents cours et leur poids en termes d’heures, tout comme valoriser le poids que représentent les structures d’écolage. Un sujet qui mérite donc d’être encore prospecté, et pas uniquement concernant l’armée allemande. Les photos qui illustrent l’article sont issues des collections privées et sont largement originales.

Deux batailles assez peu connues sont également proposées : l’opération Queen qui doit exploiter les positions gagnées autour d’Aix-la-Chapelle (voir Batailles & Blindés54) pour atteindre la Roer et qui génère la bataille de la forêt de Hürtgen dont le succès défensif allemand permet le déclenchement de la contre-offensive des Ardennes.

La seconde bataille se situe dans le Caucase à Ordjonikidze en direction de Bakou. L’occasion de rappeler que l’objectif premier de Fall Blau est la saisie des champs pétrolifères et non la prise la Stalingrad

La rubrique de l’actualité du livre propose d’intéressantes recension dont De Gaulle, portrait d’un soldat en politique et Panzers in Berlin.

Publicités

Sommaire :

2 réflexions sur « Batailles & Blindés n°95 (Caraktère, 2020) »

  1. […] Enfin, Stéphane JACQUET poursuit son étude opérationnelle sur les combats de la forêt de Hürtgen avec les combats des 1st US Infantry Division, 4th US Infantry Division, 8th US Infantry Division et éléments de la 5th US Armored Division soulignant l’enlisement américain et l’impasse que provoque la résistance allemande malgré la débauche de moyens aériens octroyés au lancement de l’opération Queen (voir aussi Batailles & Blindés n°95). […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.