Aérojournal n°75 (Caraktère, 2020)

Aerojournal 075Toutes les cocardes alliées s’y sont mises, mais en vain… Quand les Allemands déclenchent l’offensive le 10 mai 1940, le principal corps de bataille allié entre en Belgique et pousse jusqu’en Hollande où viennent de se poser les parachutistes allemands. Mais la décision se fait dans le massif ardennais. Quand la Meuse est franchie, le front français se déchire inexorablement… Longtemps désignée comme coupable idéal*, l’aviation ne ménage pourtant pas ses efforts pour ralentir l’avance allemande et détruire les points de passage sur le Canal Albert (voir aussi L’attaque silencieuse) et sur la Meuse. Or s’il y a une arme qui n’a pas démérité, c’est bien elle, malgré des appareils inadaptés aux conditions d’engagement qu’ils rencontrent face aux Allemands. Hommage lui est rendu dans ce numéro d’Aérojournal avec deux articles indispensables. Le premier décrit les efforts, britanniques, belges et français pour tenter l’impossible au-dessus des Ardennes et de la Meuse du 10 au 14 mai 1940 inclus – un bel hommage en cette année du quatre-vingtième anniversaire. Le second s’attarde sur les vénérables Amiot 143 au-dessus de Sedan, inutilement sacrifiés. Egalement mise en avant, la clairvoyance du Britannique Arthur BARRATT, l’un des rares à prendre la mesure du danger qui menace.

Ces deux articles complètent l’hommage déjà rendu aux forces aériennes françaises en 1940 par les Editions Caraktère notamment au travers d’Aérojournal hors-série n°30 sur les combats aériens de mai/juin 1940 et des ouvrages de Christian-Jacques EHRENGARDT (Encyclopédie des avions de chasse français 1939-1942 et Camouflages & marques de l’aviation française 1939-1945).

A noter la biographie d’un as allemand méconnu malgré un score de 208 victoires qui se suicide en se jetant sur un bombardier allié dans les dernières semaines de la guerre après avoir été rendu responsable à tort du naufrage du Tirpitz sous les bombes alliées.

Les trois autres articles historiques du numéro sont également passionnants : bombardiers polonais aux tous premiers jours de l’invasion de la Pologne (là aussi un bel hommage à la vaillance polonaise – cf. First to Fight ou Case White), histoire de l’aviation de l’USMC de sa création à la fin de la Seconde Guerre mondiale, opérations aériennes durant la guerre entre le Pérou et la Colombie en 1932/1933 (sujet particulièrement original !).

Enfin, les articles sur l’actualité aéronautique témoignent bien de l’évolution géostratégique actuelle. A côté de l’omniprésence américaine tente de se développer la puissance militaire chinoise afin de compléter ce qu’elle a acquis d’un point de vue économique. Quand au faible taux de disponibilité des hélicoptères allemands, il n’est n’est que l’illustration du décrochage continu du « Vieux continent » dans les affaires militaires qui va de pair avec celui économique et culturel dans un monde en plein chambardement.

* Pour ce qui est de l’infanterie et de l’artillerie très longtemps ignorées par les critiques, voir les articles de Max SCHIAVON dans Ligne de Front n°79 et Ligne de Front n°83.

Sommaire :

  • Laurent TIRONE, Les Chinois présentent leurs nouveaux drones, in Aérojournal75 (Caraktère, 2020)
  • Laurent TIRONE, Musée de l’aéronautique de Plovdid, in Aérojournal75 (Caraktère, 2020)
  • Laurent LAGNEAU, Le Rafale en Finlande, remplacer les F/A Hornet, in Aérojournal75 (Caraktère, 2020)
  • Laurent LAGNEAU, Exercice « Elephant Walk », plus 50 F-35A en action !, in Aérojournal75 (Caraktère, 2020)
  • Laurent LAGNEAU, L’aéronavale chinoise en manque de pilote, in Aérojournal75 (Caraktère, 2020)
  • Laurent LAGNEAU, Les hélicoptères allemands, une (très) faible disponibilité, in Aérojournal75 (Caraktère, 2020)
  • Actualité du livre
  • Przemyslaw SKULSKI, A jamais les premiers ! Le tout premier raid aérien sur le Reich, in Aérojournal75 (Caraktère, 2020)
  • Jean-Marie GUILLOU, Wings of Gold, l’aviation de l’US Marine Corps, in Aérojournal75 (Caraktère, 2020) : article de quatorze pages sur la création et le développement jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale de l’aviation au de l’US Marine Corps ainsi que son rôle dans le Pacifique – Photos, profils couleurs.
  • Yann MAHE, Objectif Meuse ! Le sacrifice des bombardiers légers et moyens alliés (1ère partie), in Aérojournal75 (Caraktère, 2020) : article de vingt-deux pages sur les tentatives des aviations britanniques, belges et françaises contre les colonnes allemandes dans les Ardennes et contre les points de passage allemands sur le Canal Albert (Briegden, Veldwezelt, Vroenhoven) et la Meuse – Photos, profils couleurs.
  • Luc VANGANSBEKE, Héroïques trapanelles, les Amiot 143 à Sedan, in Aérojournal75 (Caraktère, 2020) : article de douze pages sur les tentatives françaises de détruire les ponts établis par les Allemands sur la Meuse à Sedan avec des Amiot 143 et LeO 451 – Photos, profils couleurs.
  • Jean-Marie GUILLOU, Heinrich EHRLER, le bouc émissaire aux 208 victoires, in Aérojournal75 (Caraktère, 2020)
  • Amaru TINCOPA, Les ailes du Putumayo, les opérations aériennes durant la guerre péruano-colombienne de 1932-1933, n°75 (Caraktère, 2020)

Boutique :

Caraktere 

 


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.