Autumn Gale, Kampfgruppe Chill, schwere Heeres-Panzerjäger-Abteilung 559 and the German recovery in the autumn of 1944 (De Zwaard Visch, 2013)

De Zwaard Visch 2013 DIDDEN Jack SWARTS Maarten Automn GaleDans les combats ayant permis aux Allemands de rétablir la situation face aux Alliés en septembre et octobre 1944, ceux face à l’opération Market-Garden (surtout le volet aéroporté) et en Lorraine sont relativement bien connus. Mais peu le volet terrestre de l’opération Market-Garden et surtout pas ceux ayant conduit à l’échappement de la 15. Armee dont la prise d’Anvers rend la situation hasardeuse. Après avoir laissé s’échapper une partie des 7. Armee et 5. Panzer-Armee de Normandie, la 1. Armee des bords du Golfe de Gascogne, les Alliés s’arrêtent une fois Anvers prise et ne poussent pas leur avantage plus avant. Bref, le passage est laissé libre à la 15. Armee pour s’échapper en traversant l’estuaire de l’Escaut (voir Mook 1944 hors-série n°1). Mais faut-il encore résister à la pression alliée quand une fois l’échec de Market-Garden consommé, les Alliés cherchent à résorber le saillant allemand à l’ouest du corridor établi jusqu’à Nimègue.

Les Allemands réussissent l’exploit de rassembler des unités hétéroclites et d’en faire une ligne de défense cohérente, capable de quelques contres.

Ce volume couvre le parcours de la Kampfgruppe Chill construit initialement autour du Fallschirmjäger-Regiment 6 et de la schwere Heeres-Panzerjäger-Abteilung 559 avec des éléments de la 85. Infanterie-Division. C’est le pendant de la Kampfgruppe Walther également couvert par les mêmes auteurs (Jack DIDDEN et Maarten SWARTS – voir Kampfgruppe Walther and the Panzerbrigade 107) qui combat plus à l’ouest de l’autre côté de l’axe Hasselt-Eindhoven-Nimègue-Arnhem, célèbre du fait de l’opération Market-Garden. La Kampfgruppe Chill couvre de son côté l’Est de cet axe jusqu’à Anvers.

Les premiers chapitres décrivent l’origine de la schwere Heeres-Panzerjäger-Abteilung 559 issue des Panzerabwehr-Abteilung 559 et 1./Panzerabwehr-Abteilung 8, ce qui est l’occasion les principes de filiation dans l’armée allemande de la Seconde Guerre mondiale qui vont lui permettre de monter toujours de nouvelles unités malgré les pertes et de reconstituer celles anéanties. Quelques paragraphes sont consacrés à la prise d’Anvers par la 11th Armoured Division face à la 719. Infanterie-Division qui voit une première intervention de la schwere Panzerjäger-Abteilung 559.

Ce sont ensuite les combats contre la Guards Armoured Division qui franchit le Canal Albert à Beringen puis s’enfonce vers Beverlo, Heppen, Leopoldsburg. Un peu plus à l’Ouest, la 50th (Northumbrian) Infantry Division établit également deux têtes de pont qui lui permettent de progresser vers Geel qui est l’objet d’âpres combats. L’étape suivante est la prise du pont de Neerpelt sur le Canal de la Meuse au Waal (décrit également dans Kampfgruppe Walther and the Panzerbrigade 107).  La 15th (Scottish) Infantry Division prend ensuite le relais de la 50th (Northumbrian) Infantry Division pour pousser au-delà de Geel et franchir également le Canal de la Meuse au Waal.

Le délai obtenu par ces unités face aux Britanniques permet de rameuter des unités de la 15. Armee qui passent au fur et mesure l’estuaire de l’Escaut. Avant même de commencer, l’opération Market-Garden n’est pas avantagée par ce qui aurait pu être l’encerclement de la 15. Armee. A l’instar de la Kampfgruppe Walther, la Kampfgruppe Chill opère sur les flancs du XXX Corps, à l’ouest cette fois. Elle limite tout d’abord la progression de la 53rd (Welsh) Infantry Division entre Neerpelt et Eindhoven. La 59. Infanterie-Division essaie de son côté de progresser vers Son. Veghel est ensuite l’objectif des deux Kampfgruppen pour couper le corridor britannique entre Eindhoven et Nimègue. Ce sera un échec, mais la pression continue sur les flancs du XXX Corps entrave sa progression vers le Nord.

Fin septembre 1944, les Britanniques reprennent leur avance au-delà d’Anvers. Tilburg tombe aux mains de la 49th (West Riding) Infantry Division malgré l’arrivée de la Kampfgruppe Chill qui joue réellement le rôle de pompier. Finalement, elle tient le secteur de Bergen op Zoom sur la côte à Essen face aux 2nd Canadian Infantry Division et 4th Canadian Armoured Division. Le livre étudie également les combats pour ‘s-Hertogenbosch où la 712. Infanterie-Division affronte la 53rd (Welsh) Infantry Division au nord-ouest de Veghel.

Les combats durent ainsi jusqu’au mois de novembre et sont décrits jusqu’à la chute de Willemstad et de Moerdijk qui permettent aux Alliés de border, enfin, la Hollands Diep.

La conclusion comprend une analyse approfondie de l’engagement de la Kampfgruppe Chill (organisation, leadership, efficacité, moral.

En conclusion un ouvrage indispensable pour comprendre l’âpreté des combats en Hollande à l’automne 1944 qui sont très loin de se résumer à la seule opération Market-Garden. A compléter absolument avec l’autre livre des auteurs, Kampfgruppe Walther and the Panzerbrigade 107.

Sommaire :

  • Introduction
  • Preface
  • Acknowledgement
  • Trial and Error (1936-1943)
  • Geting ready for Battle (January – August 1944)
  • Halt the Advance (Antwerp, 4 – 7 September 1944)
  • The Bloody Triangle 1 (Beringen to Hechtel, 5 – 13 September 1944)
  • The Bloody Triangle 2 (Geel, 7 – 13 September 1944)
  • Joe’s Bridge (Lommel and De Kolonie, 11 – 16 September 1944)
  • The Scots are coming (Ten Aard, 13 – 20 September 1944)
  • Holding up an Army (Valkenswaard and beyond, 17 – 20 September 1944)
  • Cutting the Corridor (Veghel and Eerde, 21 – 26 September 1944)
  • Fire Brigade (Goirle, 27 September – 10 October 1944)
  • The Polders (Woensdrecht, 24 September – 19 October 1944)
  • Battle along the Border (Wuutstwezel, 20 – 23 September 1944)
  • Into the Town of the Dragon (Den Bosch, 24 – 30 October 1944)
  • Relief for the 15. Armee
  • Operation « Guy Fawkes »
  • Endgame (Western Brabant, 24 October – 9 November 1944)
  • Conclusions
  • Appendix 1 : Roll of Honour
  • Appendix 2: Tactical guidelines for Jagdpanther
  • Appendix 3: Structure fighting elements schwere Heeres Panzerjäger-Abteilung 559
  • Appendix 4: Structure Kampfgruppe Chill
  • Appendix 5: Casualties 5 September – 9 November 1944
  • Bibliography
  • Documents
  • Endnotes
  • Photo Credits

Boutique :

De Zwaard Visch 2016 DIDDEN Jack SWARTS Maarten Kampfgruppe Walther and Panzerbrigade 107 De Zwaard Visch 2013 DIDDEN Jack SWARTS Maarten Automn Gale

Crédit photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

 

2 réflexions sur « Autumn Gale, Kampfgruppe Chill, schwere Heeres-Panzerjäger-Abteilung 559 and the German recovery in the autumn of 1944 (De Zwaard Visch, 2013) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.