Accueil > 1944/2019 75 ans d'histoire de la bataille des Ardennes, Analyses, Batailles > Ardennes 1944/1945 – lundi 8 janvier 1945

Ardennes 1944/1945 – lundi 8 janvier 1945

L’offensive de la 1st US Army prend de l’ampleur et commence à sérieusement la défense allemande au nord du saillant des Ardennes. Suffisamment pour enfin faire relâcher la pression sur Bastogne. Reste maintenant à concrétiser et à anéantir les forces allemandes en parvenant en réunir la 1st US Army et la 3rd US Army à Houffalize de façon à encercler une bonne partie de la 5. Panzer-Armee engagée plus à l’ouest.

Au nord du saillant, sur la Salm, les combats sont encore acharnés. L’arrivée de la 9. SS-Panzer-Division en provenance de Bastogne permet de renforcer la 12. Volksgrenadier-Division. Le secteur de la 2. SS-Panzer-Division est progressivement pris en charge par la 116. Panzer-Division. Dochamps tombé aux mains des Américains, les Allemands se retranchent dans Samrée.

Au XXX Corps, la 51st (Highland) Infantry Division relève la 53rd (Welsh) Infantry Division.

La 130. Panzer-Lehr-Division contre-attaque et reprend Bonnerue à la 87th US Infantry Division. La 17th US Airborne Division est également obligée de laisser Flamierge. A Bastogne, les derniers éléments de la 12. SS-Panzer-Division tentent de prendre une colline à la sortie de Margeret mais sont finalement repoussés.

George PATTON presse ses subordonnés pour lancer une attaque sur Noville malgré les pertes des jours précédents. La 90th US Infantry Division s’intercalent entre les 26th US Infantry Division et 35th US Infantry dont les attaques les jours précédents n’ont pas permis de progresser.

Adolf HITLER consent à autoriser un repli sur une ligne allant de Dochamps / Samrée à Longchamps au nord de Bastogne afin de libérer les 2. Panzer-Division et 9. Panzer-Division. La 340. Volksgrenadier-Division doit relever ces unités et la 130. Panzer-Lehr-Division couvrir le repli. Dans le même temps, la 6. Panzer-Armee doit progressivement se replier à l’est de Saint-Vith afin de reconstituer une réserve stratégique.

Les Allemands planifient désormais leur repli et n’hésitent à lancer des contre-attaques locales pour conserver des points d’appui leur permettant de bloquer l’avance américaine et de préserver leurs itinéraires de retraite. Les Américains sont dans l’incapacité de provoquer l’effondrement du front allemand et d’encercler les unités les plus avancées.

Boutique :

      Heimdal 2017 TRANG Charles TIQUET Pierre Hohenstaufen 1943-1945 Heimdal 2002 FURBRINGER Herbert La Hohenstaufen Tarnopol Normandie Arnhem   Stackpole 2017 BAUMER Robert Old Hickory

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :