Ardennes 1944/1945 – lundi 25 décembre 1944

Malgré l’arrivée de renforts américains, la 2. SS-Panzer-Division et la 116. Panzer-Division ont réussi à progresser au nord de l’Ourthe. Manhay est tombé, la route entre Hotton et Marche-en-Famenne est coupée. A Bastogne, la 26. Volksgrenadier-Division reçoit des renforts et les efforts de la 3rd US Army pour briser l’encerclement sont pour le moment des échecs. Alors que la situation était bloquée, les Allemands peuvent de nouveau espérer quelques succès. Mais le beau temps règne au-dessus du champ de bataille laissant à l’aviation alliée toute latitude pour intervenir pour ravitailler les unités encerclées, couper les lignes de communication allemandes et appuyer les troupes alliées engagées au sol.

Néanmoins, ces espoirs sont de courte durée. La 2. SS-Panzer-Division se retrouve à son tour bloquée. A Marcouray, la Task Force Hogan se replie à pied abandonnant son matériel et rejoint les lignes américaines. La 116. Panzer-Division est engagée dans de violents combats face à la 84th US Infantry Division mais n’arrive plus à avancer malgré le renfort de la Führer-Begleit-Brigade. La situation de la 2. Panzer-Division autour de Ciney et de Celle est de plus en plus critique devant la poussée de la 2nd US Armored Division : ravitaillement et renforts manquent. Les éléments isolés à Foy-Notre-Dame se rendent. La 130. Panzer-Lehr-Division échoue également à apporter de l’aide de l’aide à la 2. Panzer-Division.

A Bastogne 15. Panzergrenadier-Division attaque ! Après quelques succès locaux, les hommes de la 101st US Airborne Division reprennent le contrôle de la situation, le camp retranché tient toujours. La 4th US Armored Division s’empare enfin de Chaumont.

Au sud de la Sûre, les éléments de la 7. Armee abandonnent progressivement le terrain laborieusement conquis depuis le 16 décembre 1944.

L’état-major allié se déchire une nouvelle fois. Omar BRADLEY souhaite que la 1st US Army se lance à l’assaut du flanc nord de l’offensive allemande tandis que Bernard MONTGOMERY qui en assure le contrôle refuse tant que de nouveaux renforts ne sont pas parvenus.

Alors que l’espoir renaissait dans les rangs allemands le 24 décembre 1944, la journée de Noël y met fin, définitivement cette fois-ci.

Boutique :

       

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

1 réflexion sur « Ardennes 1944/1945 – lundi 25 décembre 1944 »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.