Accueil > 1944/2019 75 ans d'histoire de la bataille des Ardennes, Analyses, Batailles > Ardennes 1944/1945 – samedi 23 décembre 1944

Ardennes 1944/1945 – samedi 23 décembre 1944

Sur les Hautes Fagnes, la situation est définitivement figée. Plus aucune action n’est entreprise par les Allemands contre Bütgenbach ou Malmedy. Cette localité est malheureusement bombardée par erreur par l’aviation alliée bien qu’elle soit aux mains des Américains.  La Kampfgruppe Peiper est encerclée à La Gleize et n’a plus une goutte d’essence : l’ordre de repli est donné, mais seuls les hommes valides peuvent espérer percer vers les lignes allemandes. Après avoir effectué un crochet par la zone de la 5. Panzeer-Armee, la 2. SS-Panzer-Division relève la 560. Volksgrenadier-Division et prend d’assaut Barraque Fraiture. Dans le même temps, les unités américaines qui tenaient le saillant de Saint-Vith, notamment la 7th US Armored Division, s’échappe par Vielsalm avant de faire sauter le pont.

La Task Force Hogan de la 3rd US Armored Division est toujours encerclée sur les arrières de la 116. Panzer-Division (voir 39/45 Magazine n°358 et Batailles & Blindés n°86). Cette dernière rencontre une nouvelle division arrivée dans les Ardennes : la 84th US Infantry Division.

Les 2. Panzer-Division et 130. Panzer-Lehr-Division poursuivent leur avance vers la Meuse. Foy-Notre-Dame est atteinte mais Rochefort n’est pas pris. Il reste moins de dix kilomètres avant d’atteindre le fleuve !

A Bastogne, l’étau se resserre sous la pression de la 26. Volksgrenadier-Division. Heureusement, le beau temps permet à l’aviation alliée de parachuter du ravitaillement. La 3rd US Army poursuit son attaque avec la 4th US Armored Division mais celle-ci butte sur la 5. Fallschirmjäger-Division à Chaumont et au-delà de Martelange (voir 2e Guerre Mondiale n°86). Les 26th Infantry Division et 80th Infantry Division font également pression sur la Führer-Grenadier-Brigade et la 79. Volksgrenadier-Division sur la Sûre.

Si la 5. Panzer-Armee arrive, enfin, en vue de la Meuse, ses forces sont désormais bien faibles sachant que les renforts alliés continuent d’arriver. La 6. SS-Panzer-Armee est clouée sur place et ne peut que compter sur la 2. SS-Panzer-Division pour essayer de contourner la Salm qui lui barre le passage. Plus grave encore, le grand beau temps qui s’est levé au-dessus du champ de bataille signifie le retour massif de l’aviation allié…

Boutique :

       

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :