Accueil > Livres, Recension, Sommaire > Soviet Partisan versus German Security Soldier (Osprey, 2019)

Soviet Partisan versus German Security Soldier (Osprey, 2019)

Osprey 2019 HILL Alexander Combat Soviet Partisan versus German Security SoldierLes guerres insurrectionnelles et asymétriques ne sont pas nées au XXIème siècle. La Seconde Guerre mondiale en regorge, que ce soit dans les Balkans, en URSS ou dans les maquis français. Allemands et partisans de toutes origines développent un art de la guerre spécifique qui s’éloigne des grandes opérations se déroulant en première ligne avec le corps de bataille principal. Il n’empêche que ces fronts en apparence secondaires ont en fait un rôle stratégique en raison des perturbations et des menaces qu’ils portent. Chaque camp emploie des unités spécifiques et développe des doctrines propres.

L’immensité du conflit germano-soviétique se retrouve également dans le contrôle des territoires en arrière des lignes de front et dans les zones occupées en territoire adverse. Les Soviétiques exploitent à fond leurs partisans issus à la fois des unités militaires dispersées lors de l’opération Barbarossa et en réponse à la brutalité de l’occupation allemande minée par ses sentiments de supériorité raciale, ses campagnes d’extermination et le pillage des ressources.

A travers trois exemples d’affrontements, ce livre édité par Osprey dans sa série Combat oppose partisans soviétiques contre forces de sécurité et de police allemande. Les raids de Cholm (quelques jours seulement avant l’encerclement de la ville) et de Yasski en janvier et février 1942 montrent le potentiel de ces actions de guérilla contre des points bien précis tenus par les Allemands et leurs alliés en profitant des denses forêts pour évoluer et vivre. Par conséquent, les Allemands sont obligés de protéger leurs arrières et leurs lignes de communication, mais également de mener des opérations de ratissages dans les bois entre lacs et marais. Le troisième affrontement est l’illustration de l’une d’entre elles menée en avril 1943. Dans les trois cas, la 281. Sicherungs-Division est impliquée. Certains passages sont à rapprocher du témoignage de Jean-Marie CROISILE dans le récit de son engagement dans la LVF engagée notamment contre les partisans.

La partie consacrée à la comparaison des deux camps (recrutement, formation, équipement, armement, logistique, mobilité, doctrine et tactiques) est bien structurée et fournit une synthèse pertinente de la guerres des partisans et contre les partisans en URSS. Les textes dévoilent également la diversité méconnue des unités engagées des deux côtés.

Les illustrations sont superbes comme d’habitude.

Sommaire :

  • Introduction
  • The Opposing Sides
  • Kholm
  • Iasski
  • Operation Cleaning Spring
  • Analysis
  • Aftermath
  • Unit Organizations
  • Select Bibliography
  • Index

Boutique :

Osprey 2019 HILL Alexander Combat Soviet Partisan versus German Security Soldier


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 6 janvier 2020 à 22 h 26 min

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :