Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019)

Batailles et Blindes 093Derrière la couverture sur le fameux épisode du pont de Remagen, se cache un sommaire varié et percutant apte à combler l’appétit des lecteurs chevronnés et à aiguiser l’intérêt des plus novices. Mieux encore, ce numéro ouvre la porte à de très nombreuses pistes de lecture complémentaires. Preuve une nouvelle fois qu’il est possible de faire du bon, de l’original, sur la Seconde Guerre mondiale…

La diversité et l’évolution de l’arme blindée transpire littéralement à la lecture des pages de ce numéro de Batailles & Blindés. De la guerre d’Espagne à la chute du III. Reich moins de dix ans s’écoulent, mais que d’évolutions ! L’illustration en est donnée par le très bon article sur l’engagement du BT-5 en Espagne et celui sur l’histoire des chars moyens allemands. Exemples de transformations exigées par l’évolution des combats et des autres belligérants… mais qui ne se traduisent pas toujours par la victoire. Car il ne suffit pas de trouver un concept novateur, faut-il encore le mettre en oeuvre et dans les temps. Les armées évoluent toujours, avec pour volonté de vaincre ou de redresser une situation compromise, mais elles n’y parviennent pas toujours (clin d’œil au livre de Michel GOYA). Certaines évolutions sont aussi le fruit d’une certaine disette. L’armée allemande au cours de la Seconde Guerre mondiale s’en fait une spécialité compte tenu d’un complexe militaro-industriel incapable de subvenir à tous ses besoins (cf. Trucks & Tanks Magazine hors-série n°26 sur les bricolages de la Wehrmacht). Illustration ici avec le bien connu Baukommado Becker et ses engins à destination notamment de la 21. Panzer-Division renaissante. Connu certes, mis toujours agréable à lire et à regarder.

Parfaite illustration des coups de main et des opérations spéciales menés par les Allemands au début de la guerre (une vraie culture opérationnelle que ce soit en Pologne, à l’Ouest en 1940 ou lors de l’opération Barbarossa), l’article issu du livre Les Commandos du Reich donne pour exemple la capture du pont de Porechye par des éléments du Lehr-Regiment Brandenburg z.b.V. 800 sur la route de Leningrad. Le coup de main sur le pont de Daugavpils (Dünaburg) n’est pas le seul exploit réalisé les premières semaines de l’opération Barbarossa par les commandos allemands (voir Ligne de Front n°79).

Dans le registre similaire des opérations non conventionnelles (au sens non habituelles), il ne faut pas rater l’article sur le 23rd Special Troops qui est en charge des actions de déception en support des unités américaines en Europe. Là aussi, un exemple de transformation, modeste par son emploi, mais innovant dans son concept. Un petit plus qui additionné à d’autres permet de renforcer les chances de vaincre. La victoire se joue aussi sur des détails. La défaite aussi.

Dévoilant un nouveau projet éditorial d’Overlord Press après la parution des mémoires d’Otto CARIUS en français, un extrait des mémoires d’un chef de StuG III plonge le lecteur dans les dernières semaines de la guerre face à l’Armée Rouge ou comment glaner quelques heures de répit, éviter que tout s’écroule… dans une ambiance apocalyptique pour les civils.

Alors que l’issue de la guerre en Europe ne fait pas de doute, la question du franchissement du Rhin agite les états-majors alliés et aiguise les rivalités. L’échec de Market-Garden et la bataille des Ardennes ont laissé des traces… et offert tout l’Est de l’Europe à l’URSS. Franchir le Rhin n’est pas si aisé que ça, malgré l’énorme rapport de force en faveur des Alliés [voir La Course au Rhin (25 juillet-15 décembre 1944) : Pourquoi la guerre ne s’est pas finie à Noël et surtout La Campagne du Rhin, les Allies rentrent en Allemagne (Janvier-Mai 1945)]. Remagen est à fois une prise symbolique forte (un pont intact) et une illustration de l’étonnante capacité de résistance allemande à ce stade du conflit qui bloque la tête de pont. Ici, un exemple significatif qui appuie les propos de Benoît RONDEAU dans Être soldat de Hitler. Lors de la prise de Remagen, les Américains s’emparent également d’une nouvelle arme antiaérienne allemande, le Henschel Hs 297 Föhn. Le concept de saturation d’un espace aérien par une multitude de projectiles lancés au même moment est né… Dans sa recherche de solutions pour vaincre, le III. Reich a ouvert une multitude d’innovation techniques et opérationnelles dont ses adversaires profiteront à plein (voir Wehrmacht 46 volumes 1 et 2).

Sommaire :

  • Loïc BECKER, Le M1A2C Abrams, du (plus) neuf avec du vieux ?, in Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019)
  • Laurent LAGNEAU, Tsahal prépare ses nouveaux véhicules de combat, in Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019)
  • Loïc BECKER, La librairie Forties-Factory vient d’ouvrir ses portes, in Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019)
  • Loïc BECKER, Taïwan renforce ses capacités militaires grâce aux Etats-Unis, in Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019)
  • Loïc BECKER & Laurent TIRONE, Musée militaire Park France, perles rares (2), in Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019)
  • Ivan NOTARIO LOPEZ, BT-5 en Espagne, un emploi novateur… et chaotique, in Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019) : article de huit pages sur l’usage a priori novateur du BT-5 fourni par l’URSS sur Fuentes de Ebro mais qui se conclue par un échec sanglant – Photos, cartes.
  • Franck SEGRETAIN, Remagen, mars 1945, vers le cœur du III. Reich !, in Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019) : article de quatorze pages sur la tête de pont américaine de Remagen sur le Rhin comprenant un encart sur le Henschel Hs 297 Föhn, nouvelle arme antiaérienne allemande – Photos, cartes, profils couleurs [M26 Pershing (9th US Armored Division), Panzer V Ausf. H (11. Panzer-Division), SdKfz 251 Ausf. D (272. Volksgrenadier-Division), M4A3 76(W) Sherman (9th US Armored Division), M36 Jackson, M15 GMC, Henschel Hs 297 Föhn (Flak-Lehr-und Versuchs-Abteilung 900)].
  • Yann MAHE, Le 23rd Special Troops, les « Psy Ops » made in USA !, in Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019) : article de six pages sur le rôle du 23rd US Special Troops dans les opérations de déception et d’intoxication lors des combats à l’Ouest en 1944 et 1945 (opération Fortitude, protection des ports artificiels Mulberry, Brest, Rhin) – Photos.
  • Laurent TIRONE, Histoire des chars moyens allemands, du Begleitwagen au Main Battle Tank, in Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019) : article de neuf pages sur l’évolution des chars moyens allemands au cours de la Seconde Guerre mondiale (Panzer III, Panzer IV, Neubaufahrzeug, Panzer V Panther, Panzer V Ausf. F Panther, Panzer E-50 – Photos, profils couleurs [Panzer III Ausf. C (3. Panzer-Division), Panzer IV Ausf. C (5. Panzer-Division), Panzer III Ausf. J (20. Panzer-Division), Panzer III Ausf. L (20. Panzer-Division), Panzer IV Ausf. J (2. Panzer-Division), Panzer V Ausf. G Panther (130. Panzer-Lehr-Division), Panzer V Ausf. F, Panzer E-50].
  • Yann MAHE, Coups de main à Porechye ! « Brandebourgeois » en pointe de la 6. Panzer-Division sur la route de Leningrad, in Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019)
  • Alfred REGENITER, Un StuG III dans la tourmente, Prusse Occidentale 1944/1945, in Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019)
  • Laurent TIRONE, Les réalisations du Baukommando Becker, quand le recyclage devient un « art », in Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019)

Boutique :

Overlord 2019 CARIUS Otto Des tigres dans la boue Caraktere 2019 MAHE Yann Les commandos du Reich tome 1 Caraktere 2016 MAHE Yann TIRONE Laurent Wehrmacht 46 volume 1   Perrin 2019 GOYA Michel S adapter pour vaincre comment les armees evoluents Economica 2018 AUBIN Nicolas La course au Rhin Economica 2019 FELDMANN Daniel MAS Cedric La campagne du Rhin


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.