Panzers in Berlin 1945 (Panzerwrecks, 2019)

Ce livre est un véritable joyau ! Présenté à l’italienne, il regorge de photos idéalement mises en valeur et de dessins couleurs époustouflants. Bien loin d’un énième ouvrage sur les combats dans le centre-ville de Berlin… Incontournable.

Le sujet est, comme son titre l’indique, les blindés allemands engagés dans la bataille pour la défense de la capitale du III. Reich. Y compris les Hauts de Seelow et la banlieue berlinoise (voir aussi Batailles & Blindés hors-série n°39). Pour cela, les auteurs utilisent deux angles d’approche : les unités et les lieux. Le tout supporté par iconographie en très grande partie inédite.

Publicités

Recension

Avant même de débuter la lecture du livre, première surprise. Une carte de Berlin et de sa proche banlieue en format A3 est glissée immédiatement après la couverture. Elle indique les principaux lieux et la localisation des épaves identifiées qui sont présentées dans les pages qui viennent après. Les premières photos révèlent elles aussi une énorme surprise avec des vues prises lors d’exercices de la Volksturm dans les rues de Berlin en partie en ruine. Elles mettent en scène des faux chars ou chasseurs de chars sur châssis de Panzer I… Le rythme se poursuit à l’identique avec de très nombreux clichés pris par les Soviétiques ou les Américains voire les Polonais. La richesse et la qualité des documents est incroyable. Une mine d’or…

Quels autres superlatifs trouver pour parler des dessins couleurs ? Ils représentent bien entendu des épaves, mais dans des positions directement inspirées des photos. Donc bien plus que de simples profils couleurs à plat. La couverture donne un très bel exemple.

Le travail sur les unités équipées de blindés est lui aussi de très bonne facture malgré la disparition de très nombreuses archives dans la défaite. Pourtant, les chiffres présentés sont utiles et permettent de mesurer la relative faiblesse des moyens engagés et surtout leur aspect hétéroclite. Et il y a quelques curiosités…

La sélection des lieux est également excellente et permet de sortir des habituels endroits bien connus. Qui connaît ainsi l’exposition de matériel allemand organisée par les Soviétiques après les combats ? Les usines ne sont pas oubliées non plus : Krupp-Druckenmüller, Alkett, Daimler Werke 40 (avec un focus sur les blindés en développement : tourelle « Schmal » de Panzer V, Panzer V Ausf. F, Flakpanzer Kugelblitz, Panzer Leopard, Panzer VIII Maus). Sans parler du zoom sur les trois axes de tentatives de percée.

Bref, impossible de passer à côté d’un tel trésor… Que ceux qui ne maîtrisent pas bien l’anglais se rassurent, les images parlent d’elles-mêmes.

Sommaire

  • Introduction
  • SS-Panzer-Abteilung 11, 11. SS-Freiwilligen-Panzergrenadier-Division Nordland
  • Wachregiment Großdeutschland Berlin
  • I./Panzer-Regiment 118, 18. Panzergrenadier-Division
  • Heeres-Sturmartillerie-Brigade 249
  • Flak-Abteilung/SS-Begleit-Bataillon Reichsführer-SS
  • II./ Panzer-Regiment 2
  • Panzer-Division Müncheberg
  • schwere Heeres-Panzerjäger-Kompanie 614
  • 9. Fallschirmjäger-Division
  • schwere SS-Panzer-Abteilung 503
  • The end of Panzer-Abteilung 8, 20. Panzergrenadier-Division
  • Seelow – Battle and Retreat
  • Battle of the Outskirts
  • Neuköln & Tempelhof
  • Wannsee
  • Panzer-Kompanie (bo) Berlin
  • Panzer-Vernichter-Abteilung 1
  • Wilmersdorf & Schöneberg
  • Tiergarten
  • Mitte
  • Friedrichstraße Breakout
  • Schönhauser Allee Breakout
  • Spandau Breakout
  • Charlottenburg Bahnhof Scrapyard
  • Friedrichschain Volkspark Exhibition
  • Oddities & Unknown Locations
  • Appendix
  • Index
  • Bibliography

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.