Aérojournal hors-série n°33 (Caraktère, 2019)

Aerojournal HS 033Assez peu connu et reconnu par le grand public, le Curtiss P-40 trouve dans ce hors-série d’Aérojournal le juste hommage qui doit lui être rendu. Bien charpenté, dense et complet, ce numéro est indispensable à tous ceux qui s’intéressent au sujet. Classique sur le fond et dans la forme, c’est du solide.

Le texte présente les origines, le développement, l’industrialisation et la carrière opérationnelle de l’appareil. L’auteur ne se limite pas aux seules forces aériennes américaines et aborde l’ensemble des forces aériennes dotées du Curtiss P-40 (Grande-Bretagne, Canada, URSS). C’est donc une véritable bête de somme alliée méconnue qui est dévoilée ici. Il faut dire que les Thunderbolt et Mustang apparus plus tard dans le conflit lui volent la vedette en restant dans l’imaginaire comme étant les avions de la victoire. Lire la suite « Aérojournal hors-série n°33 (Caraktère, 2019) »

Publicités

Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019)

Batailles et Blindes 093Derrière la couverture sur le fameux épisode du pont de Remagen, se cache un sommaire varié et percutant apte à combler l’appétit des lecteurs chevronnés et à aiguiser l’intérêt des plus novices. Mieux encore, ce numéro ouvre la porte à de très nombreuses pistes de lecture complémentaires. Preuve une nouvelle fois qu’il est possible de faire du bon, de l’original, sur la Seconde Guerre mondiale… Lire la suite « Batailles & Blindés n°93 (Caraktère, 2019) »

39/45 Magazine hors-série Historica n°96 (Heimdal, 2019)

3945 Magazine HS Historica 096En quelques jours seulement, voilà un deuxième as des chars allemands de la Seconde Guerre mondiale qui voit ses souvenirs traduits et publiés en français (voir Des tigres dans la boue d’Otto CARIUS). Il s’agit cette fois-ci de Richard von ROSEN avec pour support les numéros un hors-série Historica de 39/45 Magazine.

Ce premier numéro d’une pagination exceptionnellement renforcée à cent trente pages couvre la période de 1940 à fin 1942. Le principal point d’intérêt de texte réside à la transcription de l’ambiance qui prévaut en 1940 parmi les Allemands et les combats dans les premières semaines de l’opération Barbarossa en 1941. Le récit du cérémonial de sa maman à la réception de son ordre de mobilisation, les brimades lors des classes et l’importance de la camaraderie sont de nouvelles illustrations concrètes des propos tenus par Benoît RONDEAU dans son livre Être soldat de Hitler. Lire la suite « 39/45 Magazine hors-série Historica n°96 (Heimdal, 2019) »

Panzers in Berlin 1945 (Panzerwrecks, 2019)

Panzerwrecks 2019 ARCHER Lee Panzers in Berlin 1945Ce livre est un véritable joyau ! Présenté à l’italienne, il regorge de photos idéalement mises en valeur et de dessins couleurs époustouflants. Bien loin d’un énième ouvrage sur Berlin… Incontournable.

Le sujet est, comme son titre l’indique, les blindés allemands engagés dans la bataille pour la défense de la capitale du III. Reich. Y compris les Hauts de Seelow et la banlieue berlinoise (voir aussi Batailles & Blindés hors-série n°39). Pour cela, les auteurs utilisent deux angles d’approche : les unités et les lieux. Le tout supporté par iconographie en très grande partie inédite. Lire la suite « Panzers in Berlin 1945 (Panzerwrecks, 2019) »

Des tigres dans la boue (Overlord, 2019)

Overlord 2019 CARIUS Otto Des tigres dans la boueA plusieurs titres, les mémoires d’Otto CARIUS, célèbre as des Panzer de la Seconde Guerre mondiale, sont incontournables. Pour l’histoire militaire bien sûr. Pour la compréhension de cette période (durant la guerre et immédiatement après), certainement, surtout à une époque où la manie oblige à revisiter l’Histoire et à juger ses acteurs selon les prismes contemporains. Enfin, pour la formidable leçon humaine et de management qui s’applique tour aussi bien aux militaires qu’aux civils.

La traduction et la publication en français de ce texte rédigé après-guerre est donc une excellente initiative. Lire la suite « Des tigres dans la boue (Overlord, 2019) »

Iron Cross n°2 (Warners, 2019)

Iron Cross 002Sur la lancée du numéro 1, voilà le second numéro d’Iron Cross. La recette gagnante est toujours bien présente : articles synthétiques, auteurs renommés, iconographie soignée, sujets accrocheurs et originaux. A dévorer du début à la fin.

Pour la période 1914/1918, trois études retiennent particulièrement l’attention. Le journal de bord d’un aviateur allemand décrit son quotidien avec de belles photos d’origine privée. Associé au sujet, un court article analyse la transcription des couleurs des photos en noir et blanc pour aboutir à de remarquables photos colorisées que complètent ce qui peut s’apparenter à des oeuvres d’art : des profils couleurs d’Albatros de la Jasta 1 aux teintes particulièrement vives et relevées. Tout comme les profils couleurs de chars allemands dans un autre article, ce sont de réelles peintures et non des créations numériques. Les traits sont peu être une moins droits et nets, mais le rendu a bien plus de profondeur. Egalement, un article sur le pilote allemand Otto KISSENBERTH – une découverte à titre personnel. Lire la suite « Iron Cross n°2 (Warners, 2019) »

AceS n°12 (Heimdal, 2019)

AceS 012Pour conclure ses trois années d’existence, le magazine AceS propose comme un son habitude un sommaire resserré de six articles : bien denses, magnifiquement illustrés avec photos, profils couleurs et reproductions d’objets d’époque. Sur le fond, les sujets amènent toujours un régal de découvertes et des surprises.

En témoigne l’enquête réalisée autour d’une photo issue d’une collection privée qui permet de replonger dans le quotidien des premiers pilotes français des FAFL et de René MOUCHOTTE en particulier. La Seconde Guerre mondiale regorge de clichés officiels ou privés. Tirer le fil de l’Histoire est la meilleure façon de leur donner du sens et faire revivre les héros connus ou anonymes qu’ils contiennent. Et cela permet de publier des photos que les lecteurs ont déjà vues maintes et maintes fois. Lire la suite « AceS n°12 (Heimdal, 2019) »

Utah Beach, mardi 6 juin 1944 (OREP, 2019)

Orep 2019 PRIME Christophe Utah Beach2019, année Utah Beach ? Décidément, la seconde plage américaine du Débarquement est en haut de l’affiche en cette année de 75ème anniversaire du 6 juin 1944. Après un numéro du Mook 1944 consacré à l’importance stratégique de cette zone d’assaut, voilà une nouvelle publication mettant en avant son rôle clef dans la réussite de l’opération Overlord.

Il faut dire que le sacrifice consenti à Omaha Beach a quelque peu occulté ce qui se passait plus à l’Ouest de l’autre côté de la baie de Veys, mis à part le rôle des parachutistes américains. Lire la suite « Utah Beach, mardi 6 juin 1944 (OREP, 2019) »

Batailles hors-série n°8 (Ysec, 2019)

Batailles HS 008Excellente initiative que ce numéro hors-série du magazine Batailles consacré à Diên Biên Phu et plus globalement à la guerre d’Indochine – les combats eux-mêmes ne représentent qu’un bon tiers des cent pages. Les conflits d’après guerre sont rarement abordés et il faut rendre grâce à Batailles d’avoir repris le flambeau depuis quelques numéros à propos de ce conflit.

Pourtant, ces « petites guerres » sont des sujets passionnants et riches d’enseignements, alors que les conflits asymétriques et hybrides sont devenue monnaie courante. Et la couverture littéraire peu abondante et souvent ancienne (ce qui ne veut pas dire médiocre – en témoigne le livre poignant d’Erwan BERGOT). Lire la suite « Batailles hors-série n°8 (Ysec, 2019) »

S’adapter pour vaincre, comment les armées évoluent (Perrin, 2019)

Perrin 2019 GOYA Michel S adapter pour vaincre comment les armees evoluentsA la fois livre sur la chose militaire et sur le management du changement et de l’innovation, ce livre de Michel GOYA rend accessible aux lecteurs francophones des analyses et des réflexions plutôt disponibles en anglais. Dans un écrit agréable à lire, l’auteur revient sur quelques unes des grandes mutations de l’art militaire au cours des XIXème et XXème siècles. Une lecture vivifiante. Lire la suite « S’adapter pour vaincre, comment les armées évoluent (Perrin, 2019) »