Publicités
Accueil > Magazines, Recension, Revues, Sommaire > 2e Guerre Mondiale n°84 (Mars & Clio, 2019)

2e Guerre Mondiale n°84 (Mars & Clio, 2019)

2e Guerre Mondiale 084La Résistance allemande est protéiforme, tout comme celle des autres pays occupés, et généralement mal connue. Souvent réduite à l’attentat du 20 juillet 1944, elle traduit cependant l’ambivalence de la population allemande et de ses élites vis-à-vis du nazisme. C’est donc une bonne initiative de ce numéro de 2e Guerre Mondiale que de proposer ainsi une étude sur le sujet. Celui-ci est d’ailleurs magnifiquement illustrée par la photo présente sur la couverture : un homme seul croise ostensiblement ses bras, refusant ainsi publiquement de faire le salut nazi alors que la foule à ses côtés est en délire et acclame le passage de son Führer. Quel courage, quel esprit de résistance ! Et quelle force de l’image…

De façon opposée, la Collaboration souffre elle aussi d’une connaissance réduite et superficielle. Le portrait de Joseph DARNAND illustre ainsi l’ambiguïté française des années 1940. Comment expliquer qu’un héros de la Première Guerre mondiale, héros une seconde fois en 1939/1940 face aux mêmes Allemands, se retrouve à la tête du SOL puis de la Milice activant une répression féroce contre ses compatriotes et prête serment à Adolf HITLER ?

Assurément, analyser les attitudes et les postures de la Seconde Guerre mondiale avec nos yeux contemporains ne peut pas aider… Surtout que les dogmes historique, qui façonnent l’Histoire officielle depuis 1945, ne permettent pas tellement une nécessaire distanciation et remise en perspective.

Tout aussi intellectuellement passionnant, le dossier, en effet d’inspiration très britannique, qui étudie comment le III. Reich aurait pu remporter la guerre du choc inéluctable avec l’URSS. Et de rappeler en creux que l’Europe du XXème siècle fait face à deux périls politique : le nazisme et le communisme. Il faut bien s’allier à l’un pour abattre l’autre. L’analyse se concentre principalement sur les aspects militaires et opérationnels. Mais l’échec allemand à l’Est n’est pas uniquement militaire. L’approche raciale du III. Reich lui enlève toute possibilité de retourner et de s’allier les populations libérées du joug communiste. La défaite est toute autant militaire que politique.

Nous pourrions pousser plus loin l’exercice du « What if ? » : et si Adolf HITLER n’avait pas été trop impatient et attendu que l’URSS ne s’aliène les démocraties en prenant l’initiative de l’attaque, par exemple avec la Finlande ?

Dans un domaine plus opérationnel, ce numéro comporte le second volet de l’étude sur les trains blindés soviétiques et un article sur les divisions blindées américaines en Normandie (qui n’est que la reprise du texte et des illustrations parus dans Champs de Bataille Soldats, Unités & Armements n°13 paru en 2013).

En conclusion, un numéro qui ouvre la porte à de nombreuses réflexions historiques.

Sommaire :

Boutique :

2guerremondiale

 


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :