Accueil > Magazines, Recension, Revues, Sommaire > 2e Guerre Mondiale n°83 (Mars & Clio, 2019)

2e Guerre Mondiale n°83 (Mars & Clio, 2019)

Au menu du dossier central de ce numéro de 2e Guerre Mondiale, une étude sur le haut-commandement allemand durant la Seconde Guerre mondiale. Rédigé par Benoît RONDEAU (voir ses livres Alarm ! Les Allemands face au débarquement des Alliés, L’armée d’Hitler, Invasion !, Afrikakorps ou encore Patton), il comprend trois volets. Le premier passe en revue les différents commandements centraux (OKW, OKH, OKL et OKM). Sur le papier, l’organisation est rationnelle : un état-major des armées et un pour chacune des armées de terre, de l’air et de la marine. Le problème, c’est que la répartition des responsabilités défie elle toute logique. Adolf HITLER est le seul responsable de cette cacophonie qui ne fait que s’accentuer au cours de la guerre. Contrairement à ce qui peut être vu aux Etats-Unis, l’efficacité ne prime pas, c’est la volonté de diviser pour s’imposer qui est recherchée. Du coup, et c’est le deuxième article du dossier, la responsabilité des groupes d’armées est essentielle pour coordonner et gérer les opérations. Le problème est que leur autonomie de décision se réduit au fur et à mesure que le conflit avance, notamment sur les fronts principaux (Est et Ouest). Et leur articulation pâtit de la confusion qui règne au-dessus et du manque de stratégie cohérente, compatible avec les moyens disponibles et les exigences de la guerre moderne dans un espace grand comme le continent européen. Là encore, la responsabilité d’Adolf HITLER est écrasante. C’est donc fort logiquement que l’auteur dédie son troisième et dernier article du dossier au Führer et son implication dans les opérations militaires. Capable d’intuitions brillantes, de faire des choix, d’imposer des solutions innovantes, voire disruptives, il ne reste qu’un dictateur mégalomane convaincu que lui seul peut vaincre, que les autres sont mauvais ou défaitistes. Il est donc incapable de reconnaître ses insuffisances (notamment en termes logistiques et organisationnelles) et de s’entourer des bons acteurs pour les compenser. Il n’empêche que s’il porte une responsabilité unique dans le déclenchement du conflit et dans la défaite de son pays, ses commandants-en-chef ne sont pas non plus exempts de reproches, loin de là. Tant d’un point éthique que dans la conduite des opérations militaires. En tout cas, c’est une belle illustration qu’il ne suffit pas d’additionner des talents pour créer une équipe de vainqueurs…

A découvrir également, la première partie d’une étude sur les trains blindés soviétiques et le récit de l’engagement des Panzerjäger III/IV Nashorn/Hornisse de la schwere Panzerjäger-Abteilung 519 à Vitebsk qui permet de découvrir également Albert ERNST.

Plus classique, l’analyse de l’évolution parallèle des Panzerdivisionen et des corps blindés soviétiques illustre l’affaiblissement progressif allemand et la montée en puissance de l’Armée Rouge.

Bref, un numéro dans le droit fil de la ligne éditoriale du magazine qui privilégie les mises en perspective et la réflexion, y compris sur des sujets bien classiques.

Sommaire :

Boutique :

2guerremondiale

   Ouest-France 2017 RONDEAU Benoit Armee de Hitler tallandier_rondeau_benoit_afrikakorps livre_tallandier_rondeau_benoit_invasion Ouest-France 2014 RONDEAU Benoit Les divisions du Debarquement Tallandier 2016 RONDEAU Benoit Patton


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :