Accueil > Livres, Recension, Sommaire > Pointe du Hoc, énigme autour d’un point d’appui allemand (Heimdal, 2006)

Pointe du Hoc, énigme autour d’un point d’appui allemand (Heimdal, 2006)

La Pointe du Hoc est un lieu de tourisme et de mémoire des plus impressionnants. Les entonnoirs laissés par les bombes et les obus ne manquent pas d’impressionner les visiteurs qui imaginent avec effroi la puissance dévastatrice qui s’est abattue sur le point d’appui allemand. En s’approchant de la falaise, la performance des Rangers américains prend alors toute sa dimension. Le tout dans un cadre magnifique et préservé. Il faut dire que le paysage lui-même est d’une beauté que seule la Nature peut offrir.

L’histoire de l’assaut américain au 6 juin 1944 reste dans l’imaginaire comme un exploit. Mais finalement, bien peu est connu sur la position elle-même et sur les détails des combats.

Un livre tout entier consacré à la Pointe du Hoc est donc plus qu’utile. Celui-là est également indispensable.

Ecrit par Helmut Konrad von KEUSGEN, il bénéficie de très nombreux témoignages et détails transmis par les vétérans. Au-delà des seules opérations militaires, les soldats ont des noms, des visages. C’est aussi une fresque du Mur de l’Atlantique qui se dresse. Simple batterie hippomobile s’installant sur un promontoire idéal mi-1942, des positions en dur sont progressivement aménagées. Abris et encuvements à ciel ouvert dans un premier temps. La menace aérienne alliée se faisant de plus en plus pressante, la construction de bunkers destinés à abriter les pièces d’artillerie démarre, mais ne sera jamais achevée. La pression des bombardements est telle dans les semaines qui précèdent le Débarquement (voir aussi 39/45 Magazine n°353), que les pièces sont prudemment sorties de leurs encuvements, remplacées par des leurres et repliées en arrière en attendant que les bunkers puissent définitivement les accueillir. Ce qui ne sera jamais le cas, le Débarquement arrivant trop tôt. La majeure partie de l’ouvrage est consacrée à la construction et à la vie sur le point d’appui avec de nombreux détails illustrant la vie de l’époque, la crainte des mutation sur le Front de l’Est ou la cohabitation avec les habitants.

Les combats eux-mêmes du 6 juin 1944 ne se résument pas à l’assaut proprement dit. Les difficultés rencontrées à Omaha Beach ont un impact direct pour les Rangers qui ne peuvent être immédiatement secourus et qui doivent faire face à des contre-attaques allemandes. Là aussi, le détail des combats illustrent à la fois le flou qui règne dans les rangs allemands et l’impossibilité de concentrer leurs forces pour réussir un succès local.

Comme ceux de la même collection (Point d’appui Wn 62, Les canons de Saint-Marcouf, Omaha Beach et Pegasus Bridge), c’est un ouvrage essentiel pour la compréhension des différents combats du Jour-J et assurément une référence sur la batterie de la Pointe du Hoc, l’assaut donné par les Rangers américains et leur résistance non moins héroïque en attendant les renforts venant d’Omaha Beach.

Sommaire :

  • Fascination pour la Pointe du Hoc
  • Jusqu’au Jour-J
  • Les opérations
  • Après…

Boutique :

Heimdal logo

    


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :