Kriegsmarine, Mer du Nord, Manche, Atlantique, 1940-1945 (Heimdal, 1997)

Paru à la même époque (fin des années 1990) que les albums historiques Atlantikwall, Dictionnaire historique des unités de l’Armée de Terre allemande et Dictionnaire historique des unités de Luftwaffe et de la Waffen-SS, cet ouvrage publié par les Editions Heimdal en reprend les principes : présentation générale, notices sur les unités impliquées et résumé des principaux engagements opérationnels, le tout accompagné d’une abondante iconographie et réuni dans un pavé de près de cinq cent pages.

Y sont parfaitement décrites l’installation de la Kriegsmarine en France et en Belgique après les victoires acquises à l’Ouest en mai et juin 1940 ainsi que sa montée en puissance permise par la réquisition de nombreux navires civils ensuite armés. Le livre n’oublie pas les unités de défense portuaires et l’ensemble des chaînes de commandement, sujets rarement abordés.

Les opérations navales décrites concernent essentiellement les briseurs de blocus, les sous-marins dans l’Atlantique, l’opération Cerberus, la réaction allemande sur les mers face au Débarquement allié en Normandie (y compris les engins spéciaux Biber, Neger) et la fin de la présence maritime allemande sur les côtes atlantique à l’été 1944. Lire la suite « Kriegsmarine, Mer du Nord, Manche, Atlantique, 1940-1945 (Heimdal, 1997) »

Nous les barbares (Maranes, 2018)

Paru en petit format, mais relié, illustré de quelques photos, ce livre est le recueil assez brut du témoignage d’un vétéran de la 10. SS-Panzer-Division Frundsberg au cours de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Quelques notes précisent parfois certains détails ou corrigent l’impression du vétéran. L’avertissement de l’éditeur Maranes en début d’ouvrage est clair.

Lire la suite « Nous les barbares (Maranes, 2018) »

Avions de combat hors-série n°3 (Heimdal, 2018)

Dans la longue série des ouvrages et magazines publiés par les Editions Heimdal sous forme de dictionnaires historiques, Avions de combat propose ici le troisième volume des escadres de l’Armée de l’Air française après 1945 (cf. Avions de combat hors-série n°1 et Avions de combat hors-série n°2).

Ce numéro est dédié aux escadres de bombardement et de transport. Sont traitées les unités opérationnelles ainsi que d’entraînement et de formation. L’évolution des dénominations montre également la métamorphose des appareils et de leur emploi : les escadres de bombardement en tant que telles disparaissent pour faire place à des escadres de chasse bien plus polyvalentes.

Trois articles plus thématiques complètent ce numéro. Le premier décrit l’engagement des groupes de B-26 Invader en Indochine et en Algérie, le second se concentre sur les ravitailleurs en vol Boeing C-135 tandis que le troisième rappelle l’emploi de Fairchild C-119 Flying Boxcar prêtés par les Américains pour compenser, déjà, le manque de moyens de transport stratégique des Français. Lire la suite « Avions de combat hors-série n°3 (Heimdal, 2018) »

Normandie 1944 Magazine n°28 (Heimdal, 2018)

Ce numéro de Normandie 1944 Magazine est un vrai plaisir à lire ! Peut-être encore plus que d’habitude (ce qui n’est pas peu dire), il propose des articles à très forte valeur ajoutée pour le lecteur qui est a peu près certain de ne pas avoir déjà lu et relu des articles similaires.

Au-delà de l’intérêt historique que font partager des auteurs qui ont véritablement mené un projet de recherche, les récits sont aussi particulièrement émouvants parce qu’ils ramènent la guerre à des êtres humains, à leur destinée, quel que soit le camp auquel ils ont appartenu. Que reste-t-il à dire après avoir lu le drame de ceux qui se sont réfugiés sous le café Guillaume Tell au Havre quand les bombes alliées se déversent le 5 septembre 1944 en prélude à l’assaut britannique ? Le texte est poignant et le lecteur est plongé dans l’enfer des réfugiés abrités dans des caves qui ne sont pas prévues pour résister à un tel tapis de bombes. C’est aussi l’occasion de découvrir l’organisation des Equipes Nationales, leur rôle et quelques uns de leurs jeunes membres. Des jeunes et des moins jeunes qui n’ont rien demandé à personne et qui se retrouve là, victimes bien innocentes d’un conflit qui les dépasse.Qui peut aussi rester insensible au témoignage du Leutnant HÖLLER de la 21. Panzer-Division qui revient sur les lieux des combats soixante-dix après ? Au-delà des souvenirs qui ne peuvent que lui revenir, il croise des vétérans hier ennemis avec lesquels il fraternise désormais, se recueille sur la tombe de ses camarades tombés alors que le vie s’ouvrait à eux.

Lire la suite « Normandie 1944 Magazine n°28 (Heimdal, 2018) »

39/45 Magazine hors-série Historica n°93 (Heimdal, 2018)

La bataille des Ardennes, comme nombre de batailles de la Seconde Guerre mondiale, est bien connue, mais à travers quelques clichés : l’échec de la percée de la Kampfgruppe Peiper, les opérations commandos dirigées par Otto SKORZENY, la résistance américaine autour de Saint-Vith, le siège de Bastogne, la contre-attaque de la 3rd US Army de George PATTON. C’est finalement bien peu tellement la contre-attaque des Allemands et la résistance alliée recèle d’aspects méconnus et pourtant majeurs… Sans compter la seconde partie de la bataille quand les Alliées reconquièrent le terrain perdu qui est à peu près jamais traitée dans la littérature.

Philippe GUILLEMOT, déjà auteur d’une très intéressante étude sur cette bataille (cf. tome 1 et tome 2),  propose dans le cadre de ce numéro de 39/45 Magazine hors-série Historica un passionnant aperçu des combats aériens au-dessus du théâtre des opérations. Si le mauvais temps cloue au sol les avions des deux camps le 16 décembre, certains jours suivants sont cependant de très belles journées d’hiver. La Luftwaffe, au même titre que les troupes terrestres, s’est saignée pour cet ultime sursaut. Elle sera d’ailleurs bien imprudente dans ses préparatifs en négligeant la consigne de ne pas utiliser les messages codés par Enigma qui sont captés et déchiffrés par les Alliés. Ces derniers sont cependant bien trop confiants et n’arrivent pas à interpréter correctement les signes avant-coureurs de l’offensive Herbstnebel. Lire la suite « 39/45 Magazine hors-série Historica n°93 (Heimdal, 2018) »

Ligne de Front hors-série n°24 (Caraktère, 2015)

Le nombre d’unités d’infanterie engagées par les trois plus grosses armées de la Seconde Guerre mondiale (Allemagne, Etat-Unis, URSS) est impressionnant. Mais, comme pour les autres armes, le conflit introduit de profonde mutation dans l’armement et les tactiques des fantassins.

Ce numéro hors-série de Ligne de Front analyse donc la « reine des batailles » de chacun de ces belligérants. Après avoir présenté la situation à l’entrée du conflit, il détaille les évolutions doctrinales et les organisationnelles intervenues, soit par la force des choses (pertes), soit pour s’adapter à l’adversaire et aux terrains rencontrés.

C’est aussi l’occasion de rapidement évoquer les armes principales de ces infanteries (bien davantage de détails sont donnés dans le hors-série n°30).

Plusieurs schémas tactiques permettent de comprendre les principes de base des dispositifs d’attaque, de défense, de progression de défense antichar, de combat en milieu urbain. Ils rendent digne d’intérêt ce numéro pour les amateurs de jeux d’histoire à l’échelle tactique comme Advanced Squad Leader (ASL) ou Old School Tactical qui peuvent mieux comprendre la complémentarité des différents groupes et de l’apport de certaines armes de soutien. Lire la suite « Ligne de Front hors-série n°24 (Caraktère, 2015) »

Ligne de Front hors-série n°30 (Caraktère, 2017)

En dépit de l’attention portée aux troupes blindées ou aux opérations aéronavales, la Seconde Guerre mondiale a été un conflit où l’infanterie a joué un rôle immense, inégalé à une telle échelle, par le nombre d’hommes engagés et l’immensité des théâtres d’opérations.

Ce numéro hors-série de Ligne de Front est donc un élément de base dans la documentation consacrée à ce conflit. Construit sur un modèle encyclopédique, il détaille les principales armes d’infanterie de l’Allemagne, des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne, de l’Italie, du Japon et de l’URSS (pistolets, pistolets-mitrailleurs, fusils, fusils-mitrailleurs, fusils-antichars et mitrailleuses). L’histoire et le fonctionnement de chaque arme sont décrits de façon claire et succincte avec en complément des profils couleurs et photos. Les descriptifs des mécanismes de tir sont  indispensables pour comprendre ça marche. Les éventuelles déclinaisons sont également précisées.

Ce numéro complète utilement le hors-série n°24 consacré à l’infanterie allemande, américaine et soviétique de la Seconde Guerre mondiale. Les amateurs des armes allemandes peuvent également se tourner vers le numéro 27 (plus complet sur les armes uniquement allemandes mais dont sont issues les notices reprises dans le hors-série n°30) et Wehrmacht 46 volume 1 qui décrit également tous les projets en termes d’armement du III. Reich à la fin de la guerre. Lire la suite « Ligne de Front hors-série n°30 (Caraktère, 2017) »

Trucks & Tanks Magazine hors-série n°29 (Caraktère, 2018)

Poursuivant son « encyclopédie des engins et des véhicules militaires de la Seconde Guerre mondiale« , Trucks & Tanks Magazine présente ici les matériels de la Flak, la défense antiaérienne allemande au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Les matériels sont présentés un par un et regroupés dans cinq chapitres qui illustrent à eux seuls la métamorphose de cette arme en quelques années de guerre. Tout d’abord simples canons, la Flak gagne en mobilité avec des premières installations de pièces sur véhicules à roue. La soucis de protection devient de plus en plus critique. Montés d’abord sur des semi-chenillés, les Allemands mettent en oeuvre dans les derniers mois de la guerre le concept de char antiaérien (Flakpanzer). Mais la révolution technologique ne s’arrête pas là. Confrontées à d’incessants bombardements sur leurs agglomérations, leurs centres industriels et leurs voies de communication ainsi qu’à une domination aérienne ennemie totale du champ de bataille, les armées du III. Reich sont poussées à rechercher des solutions novatrices qui préfigurent les armes modernes : missiles sol-airs, armes portatives individuelles antiaériennes, dispositifs de saturations d’un espace aérien par une nuées de projectiles… Le futur est déjà là (à compléter par l’artillerie sur la Flak du futur paru dans Ligne de Front74 et l’inévitable Wehrmacht 46 volume 2). Lire la suite « Trucks & Tanks Magazine hors-série n°29 (Caraktère, 2018) »

Batailles & Blindés n°86 (Caraktère, 2018)

Les livres et articles sur les as allemands de la Seconde Guerre mondiale sont innombrables : à croire que leurs adversaires, pourtant au final vainqueurs, n’en avaient pas ou si peu… L’article de Vincent BERNARD lève une part du mystère. Tout d’abord, il pose clairement pourquoi la notion d’as, surtout est très liée aux Allemands : valorisation du guerrier (pour ne pas dire du surhomme), primauté de l’exploit individuel sur la réussite collective plus anonyme, présence plus longue sur le front, supériorité technique sur des périodes longues de la guerre. Ensuite, il nous brosse une galerie de portraits où se croisent Américains, Britanniques, Canadiens, Polonais et Soviétiques. Le Français Pierre BILLOTTE y figure aussi grâce à ses exploits à Stonne et au Mont-Dieu en mai 1940. Chacun est présenté par une courte notice agrémentée d’au moins une photo et d’un profil couleurs. Certes, l’équilibre est encore loin d’être rétabli avec leurs ennemis germaniques, mais ces quelques pages sont passionnantes même si elles ne rassasient pas la curiosité qu’elles font en même temps naître.

Quatorze pages pour dix as alliés à comparer aux dix-sept pages consacrées à Johannes BÖLTER, elles-mêmes issues de Batailles & Blindés hors-série n°37. Ça gâche un peu le plaisir… La promotion commerciale n’aurait-elle pas pu occuper moins de place ? Lire la suite « Batailles & Blindés n°86 (Caraktère, 2018) »

Patton, la chevauchée héroïque (Tallandier, 2016)

En complément de plusieurs ouvrages consacrés à l’armée allemande (Afrikakorps, l’armée de Rommel, Invasion ! Le Débarquement vécu par les Allemands, L’armée d’Hitler), ou au Débarquement (Les divisions du Débarquement, Les opérations aéroportées du Débarquement), sans compter un nombre conséquent d’articles parus notamment dans le magazine 2e Guerre Mondiale, Benoît RONDEAU s’attaque avec brio aussi aux généraux emblématiques de la Seconde Guerre mondiale.

En témoigne ce Patton, avant de revenir à Rommel.

L’auteur puise dans les écrits de l’intéressé et de ses contemporains pour alimenter sur une base chronologique la trame de son livre. Son recul et surtout sa connaissance de certains théâtres d’opérations (Afrique du Nord, Normandie) lui permettent d’offrir un texte équilibré qui tient compte aussi de la perception de l’adversaire. Loin des récits politiquement corrects qui tendent à orienter les lecteurs avec des yeux contemporains, Benoît RONDEAU se garde de porter un jugement sur les opinions de George PATTON, bien qu’elles soient particulièrement bien tranchées et parfois sulfureuses. Elles font néanmoins partie intégrante du personnage dont il faut aussi savoir différencier les provocations des intimes convictions. Les actes traduisent plus le sentiment profond que les paroles qui relèvent parfois du théâtre. L’exemple de PATTON est à cet égard criant.

Car le sujet de cette biographie est à l’évidence un personnage. Bien plus complexe que ses propos crus peuvent laisser transparaître. Seule certitude, son ego est gigantesque. Contrairement à certains de ses contemporains et aux « grandes » individualités (réelles ou supposées) qui font partie intégrante de l’Humanité et de tout groupe humain (hier, aujourd’hui et demain), il ne s’en cache pas et l’assume pleinement. Lire la suite « Patton, la chevauchée héroïque (Tallandier, 2016) »