Publicités
Accueil > Magazines, Recension, Revues, Sommaire > Ligne de Front n°74 (Caraktère, 2018)

Ligne de Front n°74 (Caraktère, 2018)

Quelles que soient les armes, navales, aériennes ou terrestres (et maintenant aussi spatiales), chaque pays entame une guerre avec ce dont il dispose. Pour le meilleur ou pour le pire… C’est la raison pour laquelle, la recherche et la veille doctrinale sont des disciplines fondamentales qui pèsent lourdement sur la victoire ou la défaite.

Ce numéro de Ligne de Front édité par Caraktère ouvre une étude en quatre volets sur la stratégie tactique et les règles d’emploi des armes de la Wehrmacht au cours de la Seconde Guerre mondiale. Certes, il s’agit encore d’une étude sur l’armée du III. Reich, mais elle vaut le détour. Espérons cependant qu’auteurs et éditeurs veuillent bien réaliser de façon tout aussi récurrente des travaux similaires sur les autres belligérants du conflit. Au passage, félicitons le travail par Histoire & Collections pour l’armée française à travers sa revue GBM.

Cette première partie se concentre sur les tactiques employées en 1940 qui réussissent si bien lors de Fall Gelb et sur l’offensive blindée sur un front étroit. Comme cela est aussi clairement identifié dans l’ouvrage d’Eric DENIS, La Wehrmacht de Fall Gelb, l’armée allemande atteint au printemps au 1940 son apogée. Sa réflexion et sa constitution sont le fruit d’une évolution doctrinale débutée au lendemain de la défaite de 1918 qui a été testée opérationnellement, à la fin de la Guerre d’Espagne et en Pologne (« combat proven » dirait-on au début du XXIème siècle).

Le principal intérêt de l’article est d’insister sur les changements fondamentaux qu’entraîne l’approche allemande et qui expliquent par ricochet les insuffisances françaises. Ainsi, l’usage de l’artillerie est désormais moins expansif mais plus concentré sur des secteurs clefs. Il en résulte une approche totalement différente de la logistique puisque les barrages de saturation ne sont plus la priorité compte tenu de la vitesse. La lente constitution de stocks d’obus est remplacée par la recherche de mobilité où la gestion de l’approvisionnement en essence devient un facteur critique. L’infanterie a pour vocation de nettoyer le terrain puis de le tenir, pas de le conquérir. Du coup, les chars n’ont plus la contrainte de devoir rouler au pas, et sont d’ailleurs conçus pour rouler vite et loin.

Le succès repose aussi sur la liberté d’action et l’esprit d’initiative qui permettent de s’adapter rapidement et de bénéficier d’opportunités offertes par l’ennemi ou le déroulement des combats. Encore une vision totalement contraire à la doctrine française qui privilégie alors de longs déploiements planifiés en détail sans laisser d’initiative tactique ou opérationnelle. Le tempo n’est pas du tout au même rythme.

Pour tout dire, cet article est passionnant et les autres qui s’annoncent semblent l’être tout autant. En tout cas, le contenu est bien moins réducteur que pourrait laisser croire la couverture.

Pour poursuivre sur l’armée allemande au cours de la Seconde Guerre mondiale, ce numéro offre également une série d’articles très intéressants sur l’évolution de la Flak au cours du conflit, dont les évolutions (guidage radar, missiles sol-air) annoncent l’après-guerre et la défense antiaérienne moderne.

L’armée italienne bénéficie d’un bon article sur le régiment de marine San Marco qui est le cœur de ses forces spéciales. La description des opérations est assez sommaire mais permet de montrer encore une fois qu’il existe de vastes champs d’études possibles sur ce conflit qui restent encore des terrains en friche…

Deux sujets opérationnels alliés sont abordés. D’un côté le rôle et l’emploi de la 82nd US Airborne Division en Sicile en 1943 et de l’autre le raid commando pour essayer de tuer Erwin ROMMEL le 18 novembre 1941. Comme quoi, les opérations de décapitation ciblée des chaînes de commandement militaire ne sont pas une nouveauté…

Les pages d’actualité représentent la seule parenthèse non Seconde Guerre mondiale de ce numéro avec un court article sur la saga Dassault à l’occasion du décès de Serge DASSAULT.

Sommaire :

Boutique :

Caraktere ligne-de-front-logo

Caraktere 2015 TIRONE Laurent Panzer Encylcopedia       


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :