Publicités
Accueil > Livres, Recension, Sommaire > Panzerdivision Hitlerjugend, volume 1.1 (Maranes, 2018)

Panzerdivision Hitlerjugend, volume 1.1 (Maranes, 2018)

En 2015, les Editions Maranes publient le tome 2 de l’étude de Stephan CAZENAVE sur la formation et l’engagement en Normandie du régiment blindé de la 12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend. Cette division y joue en effet un rôle essentiel en tentant tout d’abord de repousser les Alliés à la mer puis en verrouillant Caen puis en défendant pied à pied chaque arpent de terrain.

Trois ans plus tard, c’est le reste de la division qui est traité (entre-temps, l’auteur a publié SS-Panzer-Regiment 1 LAH (Maranes, 2017) et SS-Panzer-Regiment 2 DR (Maranes, 2016), deux historiques dédiés à l’engagement de ces régiments blindés en Normandie).

Compte tenu de la masse de documents rassemblés, le tome 1 est divisé en deux. Ce premier volume aborde la mise sur pied de toutes les composantes de la division à l’exception du SS-Panzer-Regiment 12 dont la constitution a été traitée dans le tome 2. Cette séparation est logique quand on sait que cette composante a vu le jour et vécu ses premiers temps d’unité constituée à plusieurs centaines de kilomètres des autres unités. Le second volume du tome 1 est consacré à la montée au front et aux combats en Normandie.

Sur le fond, l’ouvrage est dense avec un texte bien tassé, écrit de façon vivante et entrecoupé de très nombreux témoignages recueillis auprès des vétérans. Le pourquoi de la formation de cette division est abondamment expliqué et replacé dans le contexte de l’époque.  Quand elle voit le jour en 1943, le III. Reich est confronté à la fois à une pénurie de matériels mais aussi de soldats. La décision de former une division ex-nihilo au lieu de remettre à niveaux des unités existantes est lourd de conséquence. Les difficultés de recrutement en jeunes recrues comme en encadrement sont clairement abordées. L’apport de ressources prélevées sur la SS-Panzergrenadier-Division Leibstandarte SS Adolf Hitler amène cependant de précieuses compétences, mais malheureusement aux dépens de celle-ci. Les techniques de recrutement et d’entraînement sont très bien décrites.

Puisant abondamment dans les documents officiels de la division, le livre réussit de façon vivante à retranscrire le détail de la vie des unités de leur création à la veille du Débarquement allié en Normandie grâce aux anecdotes rapportées par les vétérans de nombreux détails vivants.

Chaque composante de la division voit son historique détaillé (à l’exception du régiment blindé).

Sur la forme, l’ouvrage est bien conçu et bien présenté. La mise en page favorise à l’évidence les très nombreuses photos et reproductions de documents (800 dont 500 inédites). Les formats sont grand, voire parfois en pleine page. Les photos issues des archives des vétérans sont bonnes.

C’est donc un ouvrage de référence qui est proposé. Même si les combats ne sont pas traités dans ce volume, celui-ci est cependant indispensable pour comprendre les difficultés rencontrées et l’effort que représente de former une division à partir de rien ou presque. Si la 12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend s’illustre en Normandie, la 1. SS-Panzer-Division Leibstandarte SS Adolf Hitler ne retrouve pas son efficacité de la première moitié de 1943. Les pertes consenties par les deux divisions en Normandie sont ensuite rédhibitoires. Leur double échec au cours de la bataille des Ardennes illustrent ainsi la fragilité de la dernière née et l’affaiblissement de l’aînée.

Sommaire :

  • Contextes, automne 1942
  • 1943, année de la guerre et de l’engagement de la jeunesse
  • Sepp Dietrich et sa Leibstandarte mis à contribution
  • Engagés volontaires dans la Waffen-SS, témoignages de jeunes nés en 1926
  • Divisions-Stab, septembre 1943 – mars 1944
  • SS-Panzergrenadier-Regiment 1(25), septembre 1943 – mars 1944
  • SS-Panzergrenadier-Regiment 2(26), septembre 1943 – mars 1944
  • SS-Panzer-Pionier-Bataillon 12, septembre 1943 – mars 1944
  • SS-Panzer-Aufklärungs-Abteilung 12, septembre 1943 – mars 1944
  • SS-Flak-Abteilung 12, septembre 1943 – mars 1944
  • Défilés de la SS-Sturmbrigade Wallonien, Charleroi, Bruxelles, 1er avril 1944
  • Divisions-Stab, avril – juin 1944
  • SS-Panzergrenadier-Regiment 25, avril – juin 1944
  • SS-Panzergrenadier-Regiment 26, avril – juin 1944
  • SS-Panzer-Pionier-Bataillon 12, avril – juin 1944
  • SS-Panzer-Aufklärungs-Abteilung 12, avril – juin 1944
  • SS-Flak-Abteilung 12, avril – juin 1944

Boutique :

Maranes 2017 CAZENAVE Stephan Panzers Normandie 44 SS-Panzer-Regiment LAH maranes-2016-cazenave-stephan-panzerregiment-2-dr-normandie-1944 Maranes 2015 CAZENAVE Stephan Panzerdivision Hitlerjugend volume 2

Maranes 2017 LOPEZ Oscar STEINKE Thomas TANNAHILL Ian Attaque silencieuse


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :