Publicités
Accueil > Magazines, Recension, Revues, Sommaire > 39/45 Magazine n°348 (Heimdal, 2018)

39/45 Magazine n°348 (Heimdal, 2018)

Numéro d’hiver oblige, cet opus de 39/45 Magazine des Editions Heimdal propose un article fouillé sur les combats de Stavelot lors de la contre-offensive des Ardennes de décembre 1944 rédigé par l’un des meilleurs experts du sujet, Hugues WENKIN, qui complète parfaitement son ouvrage Stavelot, La Gleize, le destin des Tiger de Peiper paru aux Editions Caraktère en 2015. Cet épisode est particulièrement représentatif des errements allemands et de la ténacité américaine. Si en mai 1940, tout souriait aux forces armées du III. Reich qui se trouvaient dans une situation idéale de préparation [cf. 1940, la Wehrmacht de Fall Gelb (Economica, 2018)] face à des adversaires en retard d’une guerre, ce n’est plus du tout le cas en cette fin d’année 1944. Les velléités offensives sont handicapée par du matériel non adapté, un ravitaillement insuffisant, des troupes fatiguées ou manquant d’entraînement, une chaîne de commandement  complètement sclérosée de haut en bas de la hiérarchie militaire. En face, l’armée américaine sait faire preuve de souplesse, d’initiative et de réactivité (qualités qui font défaut aux armées alliées en 1940, notamment françaises). Dès qu’il s’élance, le Kampfgruppe Peiper qui doit percer et ouvrir la voie jusqu’à la Meuse connaît des difficultés dans sa progression. L’énergie de sa pointe s’émousse trop vite du fait des embouteillages, de la confusion et des blocages rencontrés. Des erreurs tactiques sont faites. Les erreurs de jugement sont nombreuses. Elles provoquent des pertes inutiles et surtout gâchent les opportunités laissées par l’ennemi. A la lecture de l’article, le lecteur comprend que le contre-offensive des Ardennes est vouée à l’échec dès le premier jour…L’aspect matériel est aussi très présent dans ce numéro. L’article sur le Grumman F4F Wildcat dans la guerre du Pacifique est surtout l’occasion de survoler sa genèse et son développement avec quelques détails opérationnels sur l’engagement du premier as de l’US Navy, Edward O’HARE le 20 février 1942 quand il met en déroute les vagues de bombardiers japonais qui s’en prennent à l’USS Lexington. Un autre article présente l’automoteur d’artillerie américain M7 Priest. Ces deux articles sont abondamment illustrés de photos issues des archives officielles. Pour qu’ils soient vraiment complets, il faudrait ajouter quelques plans, synthèses techniques et profils couleurs.

La série des historiques des sous-marins allemands continue avec la présentation cette fois-ci de l’U-581. L’importance des qualités humaines du commandement sont bien mises en avant. Là aussi, les qualités et les défauts des commandants ont un impact essentiel dans la performance du collectif. Tant dans le domaine opérationnel qu’organisationnel et technique, mauvaises décisions, non décisions, dilettantisme, manque d’autorité sont un cocktail synonyme d’échec. Il  n’y a pas de recette infaillible, tout est question d’équilibre, et dans le cadre de ce sous-marin, il n’a pas été trouvé.

Deux articles retracent le parcours de deux vétérans (l’un britannique, l’autre allemand). Le premier est John POTT dont le parcours est particulièrement intense : Inde, Afrique, Moyen-Orient, Italie et Arnhem où il est blessé et capturé. Le second est Viktor LINDEMANN de la 72. Infanterie-Division qui perd la vie en URSS en septembre 1942.

Enfin, vingt pages sont consacrées aux ventes d’objets d’époque chez Hermann Historica avec comme d’habitude des clichés magnifiques tout en couleurs des objets mis aux enchères. Dans le cas présent, il s’agit de nombreuses d’armes blanches (Fliegerschwert, Fliegermesser, Stichdegen, Dolch) qu’elle soient militaires, paramilitaires (SA) ou civiles (douanes, Croix-Rouge allemande), de diplômes attribués à des vétérans (329. Infanterie-Division, Lehrregiment Brandenburg z.b.V. 800, schwere Panzer-Abteilung 502,  Propaganda-Kompanie 637), de pièces d’uniformes (couvre-casque de la Waffen-SS, tenue d’hiver camouflée, tenue d’un ancien du SS-Gebrigsjäger-Regiment 11 Reinhardt Heydrich de la 6. SS-Gebirgs-Division Nord) ainsi qu’une broche ornée de quatre de têtes de chevaux entrelacés façon croix gammée, illustrant un peu plus la prégnance du symbolisme nazi dans la population allemande à cette époque.

Sommaire :

  • Hubert GROULT, Le F4F Wildcat dans la guerre du Pacifique, in 39/45 Magazine n°348 (Heimdal, 2018)
  • Jean-Louis MAURETTE, U-581, coulé en eaux neutres !, in 39/45 Magazine n°348 (Heimdal, 2018)
  • Hugues WENKIN, La Kampfgruppe Peiper perce à Stavelot !, in 39/45 Magazine n°348 (Heimdal, 2018)
  • Nicolas BUCOURT, Les tribulations du Major John Pott, de l’Inde à Arnhem, in 39/45 Magazine n°348 (Heimdal, 2018)
  • Matthieu LONGUE, 105mm Howitzer Motor Carriage M7 Priest, le prêcheur crache la mort, in 39/45 Magazine n°348 (Heimdal, 2018)
  • Georges BERNAGE, Ritterkreuzträger Viktor Lindenmann avec calme et circonspection, in 39/45 Magazine n°348 (Heimdal, 2018)
  • Georges BERNAGE, Des objets d’exception, in 39/45 Magazine n°348 (Heimdal, 2018)
  • Bourses – annonces – infos
  • Bibliothèque

Boutique :

Heimdal 2017 PATERSON Lawrence U-564    


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :