Accueil > Livres, Recension, Sommaire > Les canons de Saint-Marcouf, les batteries d’Azeville et de Crisbecq face à Utah Beach (Heimdal, 2005)

Les canons de Saint-Marcouf, les batteries d’Azeville et de Crisbecq face à Utah Beach (Heimdal, 2005)

Initialement publié en Allemand, cet ouvrage est un ouvrage de référence concernant les batteries allemandes d’Azeville et de Saint-Marcouf dans le Cotentin engagées face au Débarquement allié du 6 juin 1944 et qui offrent une résistance exemplaire, mais finalement inutile, lors des tous premiers jours de la bataille de Normandie dans le secteur d’Utah Beach.

Ces deux batteries, très proches l’une de l’autre, ont leurs destins liés. Celle d’Azeville reçoit ainsi l’ordre de tirer sur son propre poste d’observation et sur sa voisine de Saint-Marcouf pour les dégager des forces américaines de la 4th US Infantry Division qui tentent de s’infiltrer sur les positions.

Ce livre présente également en détail la construction et l’organisation de ces deux batteries ainsi que leur combat face d’un côté à la flotte alliée et de l’autre aux troupes terrestres. Au-delà de la description des événements, le texte offre une vision humaine de la guerre, puisque les morts et les blessés portent des noms. L’effectif relativement faible des batteries étudiées permet cette approche qui est bien alimentée par les témoignages des vétérans, mais aussi de leur famille.

Les plans des installations sont particulièrement bien réussis que ce soit de l’ensemble des batteries ou des bunkers (Regelbau R134 SK, Regelbau R621, Regelbau H650, Regelbau H622, Regelbau 621 SK, Regelbau R502 SK, Regelbau R501 SK, Regelbau L410, Regelbau R683).

L’iconographie repose à la fois sur les photographies des archives officielles américaines, mais aussi sur les clichés pris parles vétérans allemands. Le témoignages de la vie dans les batteries, le rôle des prisonniers et des travailleurs forcés exposés par ailleurs sans protection aux bombardements alliées, est décrit sans faux-semblants.

Sommaire :

  • Portrait de Helmuth Konrad von Keusgen, une vie contre la guerre
  • Avant-propos
  • La batterie lourde côtière de l’Armée de Terre d’Azeville
  • La schwere Marine-Küsten-Batterie Marcouf
  • Attaque nocturne
  • Le combat décisif
  • Et après…
  • Le Dr Hugo Treiber, Hans Kattnig et Walter Ohmsen, leurs destins jusqu’à la fin de la guerre et après…
  • Les musées des batterie d’Azeville et de Crisbecq
  • Propos final
  • Sources
  • Crédit iconographique
  • Remerciements

Boutique :

  Heimdal 1995 CHAZETTE Alain DESTOUCHES Alain PAICH Bernard Atlantikwall France     

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 27 janvier 2018 à 22 h 52 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :