Publicités
Accueil > Magazines, Recension, Revues, Sommaire > Normandie 1944 Magazine n°25 (Heimdal, 2017)

Normandie 1944 Magazine n°25 (Heimdal, 2017)

Normandie 1944 025Avec ce numéro, Normandie 1944 Magazine célèbre ses six années d’existence. Si le tout premier numéro laissait craindre une opération de recyclage des fonds d’articles des Editions Heimdal au milieu de quelques sujets inédits, la revue a rapidement su trouver son rythme de croisière et surtout apporter une vision renouvelée, détaillée et originale de la bataille de Normandie de juin à août 1944.

C’est l’occasion pour Georges BERNAGE, fondateur des Editions Heimdal et de 39/45 Magazine, de revenir sur son parcours de patron de maison d’édition mais également de sa passion. Plus de quarante ans se sont écoulés depuis ses premières publications. Depuis, le monde a changé (les vétérans ne sont plus, le Mur de Berlin est tombé, la mondialisation s’est insinuée partout, les conflits sont devenus asymétriques et terroristes) et la révolution numérique a révolutionné l’accès aux sources et la diffusion de la connaissance. Hermétiques aux nouvelles technologies (pas d’application pour les revues sur un support numérique, site web très rustique), très fortement concurrencées par des nouveaux acteurs plus modernes, les Editions Heimdal ont parfois tangué mais ont su rebondir en s’appuyant en permanence sur des fondations solides et un coup de patte apprécié des passionnés. Dans la longue liste des noms cités comme ayant contribué de façon décisive, il y a de nombreux oublis, notamment ceux qui, pour une raison ou une autre, ont choisi un chemin différent ou une autre maison d’éditions. Mais le style Heimdal est toujours présent et fait des émules pour le plus grand plaisir des lecteurs et passionnés, qui savent aussi goûté aux joies de la concurrence…

Un premier article présente la tragédie d’un planeur britannique Airspeed AS.51 Horsa qui, après avoir été détaché de l’avion qui l’amenait vers la France lors d’un tir de barrage de la défense antiaérienne allemande en position sur la côte normande, est obligé de se crasher dans la Manche avec sa jeep et ses cinq hommes de la 6th Airborne Division. Un seul échappe à la noyade.

Suit ensuite la première partie d’une étude sur le parcours de la 2nd US Armored Division Hell on Wheels après le déclenchement de l’opération Cobra qui brise la ligne de défense allemande et permet aux Américains de foncer sur Avranches pour s’ouvrir la porte de la Bretagne. Sont décrits les combats pour Pont-Brocard et sont l’occasion d’aborder la lutte contre des éléments du Fallschirmjäger-Regiment 6 en ligne depuis le début de l’invasion, de la 353. Infanterie-Division, de la 17. SS-Panzer-Grenadier-Division Götz von Berlichingen et de la 130. Panzer-Lehr-Division. L’article montre bien la décomposition du front allemand qui génère des pertes effroyables. A noter la mention d’un crime de guerre commis par des Américains et la tension extrême qui règne dans la troupe. Est également évoqué le PC d’Eugen MEINDL commandant le II. Fallschirm-Korps qui était établi dans la région en juin 1944. L’iconographie est particulièrement bien soignée avec des reproductions en couleurs d’objets d’époque et des comparatifs entre les photos d’archive et des clichés contemporains à l’article permettant de visualiser l’évolution des lieux.

La rupture du front allemand entraîne un fractionnement des combats et des engagements qui deviennent particulièrement décousus. Dans la foulée des sept numéros précédents décrivant la retraite des forces allemandes face à l’avance américaine, un nouvel article revient plus particulièrement sur l’itinéraire d’Ernst BARKMANN, chef de char sur Panzer V Panther à la 2. SS-Panzer-Division Das Reich dont la légende lui impute la destruction d’une colonne de chars Sherman d’une position en embuscade au Guesnay. La réalité n’est pas tout à fait celle-là. Comme le démontre l’article, la colonne détruite est une unité de reconnaissance du 4th Squadron du 4th US Cavalry Group. L’article se poursuit avec l’évocation des combats de la 2. SS-Panzer-Division Das Reich et de la 17. SS-Panzer-Grenadier-Division Götz von Berlichingen à La Chapelle et à Cambernon face à la 3rd US Armored Division. Ces pages permettent de suivre presque pas à pas la destinées de chacun des Panzer V Panther de la 4. Kompanie de la 2. SS-Panzer-Division Das Reich au cours des journées qui suivent la percée américaine. C’est également l’occasion d’étudier comment certaines unités ont pu s’échapper par la Baie du Mont Saint-Michel à la basse mer en échappant ainsi aux pointes américaines. Au-delà de la destruction d’engins ennemis, c’est la prouesse d’Ernst BARKMANN qui parvient à se sauver en entraînant plusieurs de ses hommes qui est importante. L’iconographie et le détail des précisions apportées aux événements est le reflet d’une véritable étude historique et d’un travail de fourmi dans les archives et les témoignages complété d’une profonde connaissance du terrain. Cet article se diffère ainsi grandement de la biographie d’Ernst BARKMANN parue dans Batailles & Blindés n°13 qui reprenait sans véritable analyse critique la légende du Barkmann’s corner établie sur les propos de l’intéressé.

L’étude suivante se penche sur l’attaque menée par la 1. SS-Panzer-Division Leibstandarte Adolf Hitler lors de l’opération Lüttich, la tentative allemande de contre-attaque sur Mortain afin de couper la percé américaine pour rétablir la continuité du front et prendre au piège les unités qui ont déjà dépassé Avranches. Cette première partie permet de comprendre les raisons de l’échec allemand : le terrain d’approche est très difficile pour les unités qui doivent se mettre en place dans un minutage précis pour favoriser l’effet de surprise, plusieurs contretemps entravent la progression comme par exemple la chute d’un Junkers Ju-88 G-1 de la 5./Nachtjagdgeschwader 2 sur la tête d’une colonne de Panzer V Panther. Bref, les retards s’accumulent, qui au-delà de la perte de temps, ne favorisent pas la sérénité au sein des unités d’attaque. Le texte s’achève sur la description des unités de la 30th US Infantry Division qui tiennent Saint-Barthélemy et ses environs et des assaillants qui approchent…

Ce numéro anniversaire se conclue sur le témoignage d’un Normand plongé au cœur des événements qui côtoie notamment Erwin ROMMEL quand celui-ci loge au château de Tournauville. Loin de la grande Histoire, ce civil relate la découverte d’une douzaines de tombes de soldats de la 12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend nés en 1926 exécutés pour l’exemple pour des fautes gravissimes en zone de combat. Autre détail intéressant, l’apport de renseignements sur les emplacements des états-majors allemands que les Normands font passer aux Alliés par le biais de la Résistance, comme par exemple celui de la 12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend dont le bombardement du manoir de Boucherville à Venoix par des canons de marine qui aboutit à la mort du chef de l’unité, Fritz WITT, le 14 juin 1944.

Sommaire :

  • Georges BERNAGE, Normandie 1944 Magazine, six ans déjà, une belle aventure éditoriale, in Normandie 1944 Magazine n°25 (Heimdal, 2017)
  • Nicolas BUCOURT, 6th Airborne Division, la tragédie du planeur Chalk No. 99, in Normandie 1944 Magazine n°25 (Heimdal, 2017)
  • Jean TORCHIO, La Hell on Wheels dans le secteur de Notre-Dame-de-Cenilly (1ère partie), in Normandie 1944 Magazine n°25 (Heimdal, 2017)
  • Frédéric DEPRUN, Les Panther de la Das Reich, le vrai périple de Barkmann, 27 au 31 juillet 1944, in Normandie 1944 Magazine n°25 (Heimdal, 2017)
  • Bruno LEVERRIER, Les raisons d’un fiasco, in Normandie 1944 Magazine n°25 (Heimdal, 2017)
  • Vincent DUSSUTOUR, Le parcours exceptionnel d’un jeune Normand, in Normandie 1944 Magazine n°25 (Heimdal, 2017)

Boutique :

Heimdal logo A paraître ! 39/45 Magazine Hors Série Normandie 1944, les prochaines parutions 3945magazine

Heimdal 2011 BERNAGE Georges Normandie Album memorial Heimdal 1994 BERNAGE Georges CADEL Georges La guerre des GI Cobra bataille des Haies Heimdal 2013 BANO Mark Breakout at Normandy 2nd US Armored Division Landes-des-Morts Heimdal 2014 JACQUET Stephane La percee du bocage volume 1 Heimdal 2017 JACQUET Stephane La percee du bocage volume 2.jpg Heimdal 2017 FRAPPE Jean-Bernard Luftwaffe face au Debarquement Normandie 1944.jpg

Amazon 2016 GISCARD ESTAING Guillaume 42 jours 77 Infanterie-Division Normandie 1944 maranes-2016-cazenave-stephan-panzerregiment-2-dr-normandie-1944 Maranes 2017 CAZENAVE Stephan Panzers Normandie 44 SS-Panzer-Regiment LAH


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :