Mémorial de la bataille de France, volume 1 (Heimdal, 2016)

Après avoir décrit par le détail les blindés allemands depuis la percée des Ardennes jusqu’à la Mer du Nord (Le Corridor des Panzer tome 1, Le Corridor des Panzer tome 2) puis la conquête de la France dans la seconde partie de la campagne (Le Carrousel des Panzer tome 1, Le Carrousel des Panzer tome 2), Jean-Yves MARY s’attaque cette fois-ci à l’ensemble des opérations à l’Ouest en mai et juin 1940, avec une approche quasi complète des combats : le Mémorial de la bataille de France en quatre volumes parus chez Heimdal entre 2016 et 2018.

Publicités

Après avoir planté le décor en présentant les forces en présence, les postures politiques des différents acteurs (français, belges, hollandais, luxembourgeois et allemands) et les plans de chacun, ce premier volume couvre la période du 9 au 21 mai 1940 quand Maurice GAMELIN cède son poste à Maxime WEYGAND et que les Alliés franco-britanniques contre-attaquent à Arras, sans succès, le lendemain du jour où les Allemands atteignent la Manche.

A chaque journée correspond un chapitre qui se décompose comme suit :

  • Politique et commandement
  • Sur le front de l’armée belge
  • Sur le front l’armée de l’armée britannique
  • Sur le front de chacun des armées française

Bien entendu, chaque événement est décrit relativement succinctement et mais tous sur le même plan. Il n’y a pas de survalorisation des actions « phares », mais un très bon équilibre entre tous les secteurs et les différents engagements. L’agencement permet de donner au lecteur une vision d’ensemble très dynamique.

A la différence des certains autres albums mémoriaux des Editions Heimdal, celui-ci offre un texte continu très dense. Les illustrations sont plutôt moins nombreuses et plus petites que d’habitude. En tout cas, ce ne sont pas elles qui font l’intérêt principal de l’ouvrage, même si un travail important a été fait par l’auteur pour dénicher des clichés originaux voire encore inédits malgré les déjà 4000 (!) photos publiées dans les ouvrages précédents.

C’est donc une synthèse unique en son genre sur la bataille de France qui est ici proposée et complémentaire aux ouvrages précédents de l’auteur.

Sommaire :

  • La veillée d’arme (8-9 mai 1940)
  • La marche à l’ennemi (10-12 mai 1940)
  • La rupture (13-15 mai 1940)
  • La course à la mer (16-18 mai 1940)
  • La nasse est fermée (19-21 mai 1940)
Publicités

Liens externes :

6 réflexions sur « Mémorial de la bataille de France, volume 1 (Heimdal, 2016) »

  1. […] Les premier et second volumes du Mémorial de la bataille de France couvrent la première partie des opérations à l’Ouest en mai et juin 1940, c’est à dire l’opération Fall Gelb. Malgré le fait que les Britanniques aient pu sauver la plus grande partie des hommes de leur corps expéditionnaire grâce au « miracle » de Dunkerque, le succès allemand est déjà retentissant : trois pays ont déposé les armes (Hollande, Belgique et Luxembourg) et la première armée du continent s’est vue amputée de ses meilleurs effectifs, son système défensif désormais inutile car contourné et une partie de son territoire sous contrôle ennemi. […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.