Vae Victis n°131 (Cérigo, 2017)

vae-victis-0131Les jeux de simulation d’histoire militaire (Wargames) offrent de multiples facettes et permettent de couvrir n’importe quel conflit. Ce numéro propose un certain nombre de recensions sur la période qui nous concerne et montre ainsi le panel de possibilités qui existent sur le marché.

Pour commencer, « Une position magnifique » est une simulation de la bataille de Mars-La-Tour le 16 août 1870 lors du conflit franco-prussien. Celui-ci marque une transition entre les conflits de type napoléonien et les futures guerres industrielles qui vont se déclencher au XXème siècle. Justement, la guerre 1914/1918 fait également l’objet de simulations spécifiques comme le montre à l’échelle stratégique « The Lamps Are Going Out » chez Compass Games qui abordent tout autant la dimension militaire qu’économique, industrielle, technique, etc.

La Seconde Guerre mondiale demeure toujours une source prolifique d’inspiration pour les jeux d’histoire. Ce numéro comprend une bonne description du nouveau système de jeu tactique « Old School Tactical » avec un scénario inédit, une présentation de « Panzer Battles – the 11th Panzer on the Chir River » ainsi que de l’extension « Guadalcanal 1942 » du système de jeu « Conflict of Heroes ». Egalement, quelques lignes présentent la règle pour figurines « Rapid Fire! » et de son premier supplément consacré aux combats de la 8th Army dans le désert.

Le jeu en encart proposé dans ce numéro simule l’action du N°4 Commando sur Varengeville près de Dieppe en août 1942. Il se joue en solitaire et reprend les règles déjà développées pour Bruneval 1942 paru dans Vae Victis n°104. Depuis le vénérable Raid on Saint-Nazaire paru chez Avallon Hill (au siècle dernier), les raids et actions britanniques sont souvent l’occasion de jeux « solo » où la réaction allemande est le fruit de mécanismes de réactions automatiques. Certes, les progrès de l’intelligence artificielle permettent depuis quelques années de bien simuler des combats avec un adversaire qui réagit, mais ces jeux de plateau restent très attractifs à la fois par la jouabilité, le confort et la possibilité d’embrasser d’un coup tous les éléments de la partie sans avoir à jouer de la souris pour faire défiler les images sur un écran.

Sur le même thème, ce numéro propose un scénario pour Advanced Squad Leader (ASL) ainsi qu’un article historique.

Pour continuer dans le temps, à noter la recension de la réédition de « Silver Bayonet » pour rejouer la Guerre du Vietnam.

La période contemporaine n’est pas oubliée avec un retour sur l’extension de « Labyrinth » qui simule la seconde décennie de la Guerre contre le Terrorisme avec l’éclosion du printemps arabe et l’installation de Daesh aux confins de l’Irak et de la Syrie. Enfin, la guerre qui n’a pas eu lieu (la Troisième Guerre mondiale) est aussi abordée avec une présentation des règles pour figurines « Team Yankee »

Sommaire :

 

  • Philippe HARDY, Opération Cauldron 1942, l’empire britannique contre-attaque !, in Vae Victis n°131 (Cérigo, 2017)

Boutique :


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire ! »

1 réflexion sur « Vae Victis n°131 (Cérigo, 2017) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.