Publicités
Accueil > Non classé, Recension, Revues, Sommaire > GBM n°119 (Histoire & Collections, 2017)

GBM n°119 (Histoire & Collections, 2017)

gbm-119Plonger dans chaque numéro de GBM est un véritable plaisir. Plaisir de posséder entre ses mains un nouveau numéro d’une revue 100% armée française de 1914 à 1940, mais aussi plaisir de lire et de relire un véritable travail de recherche historique. Il faut en effet apprécier le travail minutieux de chacun de ses contributeurs pour compléter morceau après morceau les pièces du puzzle que constitue la compréhension de ce que fut l’armée française au cours de cette période. Nulle redite, nul toilettage de texte ancien, nul plagiat… De l’original et de l’inédit (et du vrai) !

Au-delà de la recherche sur tel type de véhicule, sur l’engagement de telle unité, sur telle bataille ou encore sur telle doctrine, GBM ne parle pas d’Histoire pour meubler les soirées. GBM cherche aussi à faire vivre l’Histoire, notre Histoire, pour mieux en percevoir les différents écheveaux et finalement capter dans le passé ce qui pourrait servir pour aujourd’hui et le futur. Les éditoriaux engagés de son rédacteur-en-chef sont une chose, mais au moins il a le courage de ses opinions (un mérite plutôt rare aujourd’hui quand celles-ci ne sont pas forcément politiquement correctes). Les dossiers en sont une autre. Mais d’accord ou pas avec les liens qui sont faits, la recherche et le travail d’analyse sont indubitablement du très grand travail à faire regretter qu’il n’existe pas de magazine équivalent sur les autres armées de cette période. Quel plaisir serait d’avoir des magazines similaires sur l’armée britannique, l’armée américaine, l’Armée rouge, l’armée allemande, l’armée italienne, l’armée japonaise, etc. En français bien sûr !

Le dossier phare de ce numéro qui fait également la une pose une question : 1939, notre pays était-il défendu ? La réponse est bien entendue oui, mais l’article analyse surtout les opinions de l’époque et le regard des contemporains sur leur propre situation. Quand l’issue est connue, cela permet de comprendre l’enchaînement des faits… Leçon utile à s’approprier. Le lecteur peut utiliser cette compréhension historique pour éclairer son propre présent. N’est-ce d’ailleurs pas pour cela que les militaires étudient en permanence le passé tout en explorant le futur ? Oublier l’un ou l’autre, c’est prendre le risque d’être pris de court quand il faut au contraire faire parler les armes et les doctrines avec les choix faits précédemment.

Le reste du sommaire fait toujours la part belle à la Première Guerre mondiale, mais côté matériels seulement.

Sur la Seconde Guerre mondiale, ce numéro apporte un témoignage inédit d’un éclaireur mort pour la France en juin 1940 et revient sur l’un des tentatives françaises pour résorber la tête de pont allemande d’Abbeville avec cette fois-ci la charge de la 2ème DCR qui prend la relève de la 4ème DCR de DE GAULLE.

Côté exotisme, loin de la Métropole, deux articles éclairent ce que fut la présence de l’armée française à la fois au Maroc au travers de la Compagnie Africaine des Transports entre les deux conflits mondiaux avec une réelle capacité d’adaptation des moyens utilisés et le raid totalement oublié de la Marine et des Marsouins sur l’île d’Aruba dans les Antilles néerlandaises afin de priver l’Axe de ses ressources en pétrole.

Comme d’habitude, la forme est irréprochable.

Sommaire :

  • Le manifeste français, vos réactions, vos questions, vos apports à GBM
  • Jean-Claude LATOUR, Les chariots fourragères, les « camions citernes » au temps de chevaux, in GBM n°119 (Histoire & Collections, 2017)
  • Guy FRANCOIS, Le canon de Bange 120 L modèle 1878 ou les métamorphoses du Phénix, in GBM n°119 (Histoire & Collections, 2017)
  • François VAUVILIER, Le tracteur Filtz-STG, un appareil pour rien, in GBM n°119 (Histoire & Collections, 2017)
  • Pascal DANJOU, Maroc 1929-1935, les voitures blindées de la CAT, Compagnie Africaine des Transports, in GBM n°119 (Histoire & Collections, 2017)
  • François VAUVILLIER, 1929-1939, sommes-nous défendus ? La grande méprise, in GBM n°119 (Histoire & Collections, 2017)
  • Gérard DUCLOUX & François VAUVILLIER, Ceux du 4ème EDAC, antichars de DLC et DLM, in GBM n°119 (Histoire & Collections, 2017)
  • Stéphane BONNAUD, Les B de la 2ème DCr, de l’Oise à Abbeville, 21 mai-4 juin 1940, in GBM n°119 (Histoire & Collections, 2017)

Boutique :


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :