Publicités
Accueil > Magazines, Recension, Revues, Sommaire > GBM n°116 (Histoire & Collections, 2016)

GBM n°116 (Histoire & Collections, 2016)

GBM_116

Toujours unique et inégalé, GBM propose à nouveau un beau panorama de l’armée française de 1914 à 1940, voire même un peu avant ! En témoigne l’article consacré aux mitrailleuses étudiées avant 1907, dont les atermoiements de l’état-major remontent à l’époque de Napoléon III, ce qui va conditionner le format de l’armée française qui entre en guerre en 1914… Déjà les choix politiques disputent aux exigences techniques et de performance…

Comme quoi, pour faire écho aux éditoriaux engagés de François VAUVILLIER, l’Histoire est une longue chaîne dont chaque morceau constitue un pont entre le précédent et le prochain… D’où l’intérêt de bien connaître ce qui s’est passé et de ne pas réécrire l’Histoire sous l’emprise des modes contemporaines ou faisant totalement abstraction du contexte de l’époque (que dira-t-on de la nôtre dans quelques décennies ?).Autre témoignage du potentiel éditorial de GBM, l’étude exceptionnelle des blindés et automitrailleuses en Indochine durant l’Entre-Deux-Guerres permet de découvrir une facette complémentaire de l’armée française qui doit composer entre contraintes économiques et nécessité de conserver dans les colonies des moyens permettant d’en conserver le contrôle. C’est l’occasion de se pencher sur l’AMR Renault ZT 4.

Ce numéro continue l’étude des voitures du Service de Santé au cours de la Première Guerre mondiale qui sont directement issues du siècle précédant.

L’article sur le canon de 75 TR monté sur des chars montre à quel point chaque époque est toujours confrontée au dilemme d’optimiser l’outil industriel tout en dotant les troupes des matériels les plus performants correspondant aux conditions rencontrées sur le front.

Les combats de 1939 et de 1940 sont abordés à l’aide de trois articles. Le premier retrace l’engagement du 23ème Bataillon de Chars de Combat (BCC) dans la Sarre en septembre 1939. L’unité connaît ses premiers tués et cette offensive limitée est déjà riche en enseignements finement observés mais qui malheureusement ne seront pas tous mis en application pour mai 1940 pour différentes raisons… Force est de constatée que l’armée française n’est pas prête quand les Allemands attaquent (ces derniers non plus ne sont pas prêts à s’engager dans une telle guerre mais ils ont su redresser la barre depuis l’invasion de la Pologne – voir Trucks & Tanks Magazine n°55, Comment la Panzerwaffe a perdu la guerre). Cet article contient un organigramme de chacun des véhicule du bataillon avec leur immatriculation.

L’exemple de l’artillerie divisionnaire de la 1ère Division Cuirassée de Réserve (DCR) puis de la 3ème Division Cuirassée de Réserve (DCR) est criant de l’improvisation de l’armée française mais aussi de son potentiel en mai 1940. L’artillerie divisionnaire achève sont intégration sous le feu. Cela n’empêche pas ses hommes de « faire le travail » malgré les contraintes et de provoquer quelques déboires dans les rangs adverses. Comme tant d’autres, l’unité perd sa cohésion dans la retraite qui suit la percée de la Ligne Weygand sur la Somme et l’Aisne les 5 et 6 juin 1940 (voir Militaria hors-série n°98). Ce qui n’empêche de faire leur devoir et de suivre les ordres jusqu’au bout. Enfin, toujours sur 1940, ce numéro de GBM propose le témoignage d’un vétéran de la 2ème Division Légère Mécanique (DLM) qui relate la période qui va de l’entrée en Belgique à l’évacuation de Dunkerque.

Sommaire :

  • Le manifeste français, vos réactions, vos questions, vos apports à GBM
  • Glissade fatale au 19ème BCC : c’était bien le Poitiers ! (Silvère BASTIEN)
  • Automitrailleuses de la place de Calais : le puzzle est maintenant (presque) complet (Christophe MATTHYS)
  • Défense des terrain : le HS-404 de DCA enfin dévoilé (Matthieu COMAS)
  • Au salon Vivre l’Histoire, France 40 à la fête
  • Pages choisies au fil des éditeurs
  • Les mitrailleuses étudiées avant 1907 (Guy FRANCOIS)
  • Les voiture du Service de Santé (3ème partie) (Jean-Claude LATOUR)
  • Le canon de 75 TR Saint-Chamond à bord des chars (Guy FRANCOIS)
  • 1916-1936, chars et automitrailleuses en Indochine (Yann MAHE)
  • Le 23ème BCC et son baptème du feu (Stéphane BONNAUD)
  • Artilleurs de division cuirassée (Philippe BORTAUD)
  • Mon odyssée en AMR au 1er Dragons Portés (Ferdinand LOYEN & Sébastien PIFFETEAU)

Profils couleurs :

  • Char Renault D2 « 2008 Poitiers », 19ème Bataillon de Chars de Combat (BCC), France, Blamont, janvier/février 1940
  • Delaunay-Belleville 14/16 HP, France, Douai, 1914
  • Schneider 12/14 HP, France, Douai, 1914
  • Berliet 22 HP, France, Douai 1914
  • Panhard 25 HP, Maroc, 1911/1914
  • Petite voiture pour blessés modèle 1874
  • Petite voiture pour blessés modèle 1874/1888
  • Petite voiture pour blessés modèle 1889
  • Voiture médicale régimentaire modèle 1891
  • Char Saint-Chamond prototype STA-Fouché n°2, France, septembre 1916
  • Char Saint-Chamond « N 414 / 62414 », France, 1er décembre 1916
  • Char Saint-Chamond « A31S Chantecoq », France, Laffaux, 5 mai 1917
  • Char Saint-Chamond « Stella Veni Vidi Vici », France, 1917
  • Char Renault FT « 74117 Suzette », Compagnie de Chars Légers du Tonkin, Indochine, 1930
  • Char Renault FT « 67876 Roulers », Compagnie de Chars de Cochinchine, Indochine, 1937
  • AMAC Peugeot 146 « 37024 », Indochine, Tonkin
  • AM White TBC « 56214 », Escadron du Tonkin, Indochine, Tonkin, 1933
  • Citroën P 104 « 87456 », Indochine,
  • AMR Renault 35 ZT 4, France, Billancourt, début 1940
  • Char Renault R35 « 50732 Glycérine à 3% », 512ème Régiment de Chars de Combat (RCC), France
  • Char Renault R35 « 50732 Jeanne », 23ème Bataillon de Chars de Combat (BCC), Allemagne, Sarre, 1939
  • Char Renault R35 « 50652 », 23ème Bataillon de Chars de Combat (BCC), France, 1er novembre 1939
  • Char Renault R35 « 50775 », 23ème Bataillon de Chars de Combat (BCC), France, Magny, 7 novembre 1939
  • Char Renault R35 « 50758 », 23ème Bataillon de Chars de Combat (BCC), France, Magny, 7 novembre 1939
  • Unic P 107 + Canon de 105 C Modèle 1934 Schneider, 305ème Régiment d’Artillerie à Tracteurs Tous Terrains (RATT), 3ème Division Cuirassée (DCR), France, mai 1940
  • Canon de 105 C Modèle 1934 Schneider (profil), 305ème Régiment d’Artillerie à Tracteurs Tous Terrains (RATT), 3ème Division Cuirassée (DCR), France, mai 1940
  • Canon de 105 C Modèle 1934 Schneider (3/4 face), 305ème Régiment d’Artillerie à Tracteurs Tous Terrains (RATT), 3ème Division Cuirassée (DCR), France, mai 1940
  • VLTT Laffly S 15 R « M1586 », 305ème Régiment d’Artillerie à Tracteurs Tous Terrains (RATT), 3ème Division Cuirassée (DCR), France, mai 1940
  • AMR 35 Renault « 34 », 1er Régiment de Dragons Portés (RDP), 2ème Division Légère Mécanique (DLM), Belgique, mai 1940
  • AMR 35 Renault « 36 », 1er Régiment de Dragons Portés (RDP), 2ème Division Légère Mécanique (DLM), Belgique, mai 1940

 


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :