Advertisements
Accueil > Magazines, Recension, Revues, Sommaire > Batailles & Blindés n°37 (Caraktère, 2010)

Batailles & Blindés n°37 (Caraktère, 2010)

Batailles et Blindes 037

Ce solide numéro conjugue à la fois des sujets classiques et plutôt inhabituels… Mais le tout avec grand intérêt.

Dans le domaine des sujets déjà largement revisités par la littérature spécialisée, la bataille de Kharkov (Charkow pour les Allemands) de février et mars 1943 reste une formidable manœuvre à mettre au crédit des Allemands. Cette victoire, si elle marque un coup d’arrêt à l’avance de l’Armée Rouge depuis sa victoire à Stalingrad, dans le Caucase et surtout sur le Don, porte en elle le germe de l’échec de Koursk dont elle participe à la création du saillant. Ses leçons ne seront pas retenues par Hitler qui va vite oublier que le seul avantage qui va rester à la Wehrmacht à l’Est est la manœuvrabilité de ses unités mobiles menées par des cadres expérimentés qui encore relativement indépendants peuvent prendre les justes décisions qu’imposent les circonstances. L’hiver n’est plus un handicap majeur pour les Allemands contrairement à celui de 1941/1942 qui les figea littéralement devant Leningrad, Moscou et Rostov. La défense sans esprit de recul qui prévaut ensuite sera le tombeau de la Wehrmacht. L’article décrit clairement ce que fut cette bataille qui n’est facile cependant à synthétiser.

Autre grand classique des batailles de chars de la Seconde Guerre mondiale, l’offensive allemande sur le saillant de Koursk en juillet 1943 qui voit la Wehrmacht mettre en ligne plusieurs nouveaux modèles sensés lui donner un avantage décisif au combat. Parmi ceux-ci, le Panzer V « Panther » développé en réaction au T-34 dont la découverte constitue l’une des mauvaises surprises de l’invasion de l’URSS en 1941 puisqu’il domine alors tous les chars allemands. Le but de l’article n’est pas une énième retranscription de cet affrontement (à ce sujet, voir Batailles & Blindés hors-série n°9, Batailles & Blindés hors-série n°10, Ligne de Front n°37 sur les causes de l’échec allemand, Batailles & Blindés hors-série n°20 sur les As de la Panzerwaffe à Koursk, la trilogie Champs de Bataille Seconde Guerre mondiale thématique n°16 / Champs de Bataille Seconde Guerre mondiale thématique n°17 / Champs de Bataille Seconde Guerre mondiale thématique n°18). Mais l’analyse du engament opérationnel de ce char qui va rester comme le meilleur compromis des chars de la guerre. Plusieurs schémas d’engagement illustrent les textes et montrent que l’art de la tactique ne s’improvise pas.

Même si les résultats ne sont pas aussi catastrophiques pour les Allemands que ce que l’Histoire a retenu pendant plusieurs décennies, Koursk marque néanmoins la dernière tentative stratégique à l’Est de dominer l’Armée Rouge. C’est aussi la dernière réelle offensive stratégique allemande de la guerre. Mortain en Normandie, les Ardennes ou le Lac Balaton en Hongrie ne sont en fait de façon lucide que des contres pour tenter de gagner du temps.

Moins de deux ans plus tard, les Alliés pénètrent de toutes parts dans le territoire du III. Reich. Mais même au printemps 1945 alors que la situation est totalement désespérée, l’invasion de l’Allemagne n’est pas une promenade de santé. A l’Ouest, des dernières unités blindées sont levées : SS-Panzer-Brigade « Westfalen»autour du noyau de la schwere Panzer-Abteilung 507, Panzer-Division « Clausewitz », 233. Panzer-Division, 38. SS-Grenadier-Division « Nibelungen ». Les divisions alliées vont en faire les frais, notamment la 3rd US Armored Division qui en perd son chef, le général ROSE, tué au combat. Le pendant de cet article sur les dernières unités blindées allemandes à l’Est est à lire dans Batailles & Blindés n°71.

Deux articles ne concernent pas à proprement parlé les Allemands. L’un présente les combats de la 2nd US Armored Division en Sicile en juillet 1943, du débarquement à Gela à Palerme. De gros progrès ont été faits depuis la défaite de Kasserine en Afrique du Nord et la Sicile est une expérience fondamentale pour se roder avant le Débarquement en Normandie. Tout n’est pas encore parfait, mais le potentiel est prometteur et sera démontré un an plus tard.

L’autre traite d’un sujet assez abordé dans les colonnes de Batailles & Blindés (même s’il y a quelques pépites, mais elles sont trop rares) : les chars français de 1940 ! L’historique du 21ème Bataillon de Chars de Combat (BCC) est un modèle du genre entre récit opérationnel, descriptif technique et analyse fouillée des camouflages et décorations. Les profils couleurs sont très beaux et il faut apprécier les vues de ¾ qui donnent du relief aux chars Renault R35. Les combats abordés sont également peu connus du grand public puisqu’ils se déroulent dans les Vosges, loin des grandes manœuvres du Nord de la France. Même si l’excellente revue GBM comble les amateurs de l’armée française de 1914 à 1940, il reste de la place pour les cocardes tricolores dans les autres revues !

Enfin, il ne faut pas manquer non plus le Blindorama consacré à l’armée autrichienne avant son absorption par la Wehrmacht. Là aussi il y a matière à creuser et à publier de l’inédit…

Les profils des autres engins sont également très réussis, mais il est vrais que c’est l’une des marques de fabrique des Editions Caraktère…

=> Acheter des numéros de Batailles & Blindés

Sommaire :

  • Blindorama, Autriche (Yann MAHE)
  • Kharkov, février-mars 1943, Manstein remporte la partie (Yann MAHE)
  • La « Hell on wheels » met la Sicile à feu et à sang, de Gela à Palerme, la chevauchée de la 2nd Armored Division (Xavier TRACOL)
  • Les débuts du Panther à Koursk, la vision de Guderian (Hugues WENKIN)
  • Juin 1940, le 21ème BCC au combat (Laurent DENEU)
  • 1945, le crépuscule de la Panzerwaffe, les dernières unités blindées allemandes à l’Ouest (Yann MAHE)

Profils couleurs :

  • Saurer RR7, 2. Division autrichienne, Autriche
  • CV-33 série II, Schnelle-Division autrichienne, Autriche, Bruckneudorf, 1936
  • Landswerk L60 Ö, engin d’essai, Autriche
  • Steyr 640, 2. Division autrichienne, Autriche, 1937
  • Steyr ADGZ, Schnelle-Division autrichienne, Bruckneudorf, 1937
  • DUKW 353  « 929 », Italie, Gela, juillet 1943
  • M4A1 Medium Tank « Electric W-3087677 », 2nd US Armored Division, Italie, Sicile, juillet 1943
  • M3 Half-Track « Billy Brown », 2nd US Armored Division, Italie, Sicile, juillet 1943
  • T30 HMC « USA 40116025S », 2nd US Armored Division, Italie, Sicile, juillet 1943
  • M4A1 Medium Tank, 2nd US Armored Division, Italie, Sicile, juillet 1943
  • Panzer V Ausf. D « 745 », Panzer-Abteilung 52, Panzer-Brigade 10, URSS, Koursk, juillet 1943
  • Panzer V Ausf. D « 121 », Panzer-Abteilung 51, Panzer-Brigade 10, URSS, Koursk, juillet 1943
  • Panzer V Ausf. D « 445 », Panzer-Abteilung 51, Panzer-Brigade 10, URSS, Koursk, juillet 1943
  • Panzer V Ausf. D « 824 », Panzer-Abteilung 52, Panzer-Brigade 10, URSS, Koursk, juillet 1943
  • Panzer V Ausf. D « 535 », Panzer-Abteilung 52, Panzer-Brigade 10, URSS, Koursk, juillet 1943
  • Panzer V Ausf. D « R01 », Panzer-Brigade 10, URSS, Koursk, juillet 1943
  • Char Renault R35 « 50828 Le Faucon », 21ème Bataillon de Chars de Combat (BCC), France, Thanvillé, juin 1940
  • Char Renault R35 « 50841 Le Scorpion », 21ème Bataillon de Chars de Combat (BCC), France, Vosges, juin 1940
  • Char Renault R35 « 50963 L’Aiglon », 21ème Bataillon de Chars de Combat (BCC), France, Villé, juin 1940
  • Char Renault R35 « 50835 Le Boa », 21ème Bataillon de Chars de Combat (BCC), France, Col de Sainte-Marie, juin 1940
  • Sturmgeschütz III Ausf. G, SS-Panzer-Brigade « Westfalen », Allemagne, Scherfede, avril 1945
  • Panzer M4 748(a), SS-Panzer-Brigade « Westfalen », Allemagne, Scherfede, avril 1945
  • Panzer VI Ausf. B, schwere Panzer-Abteilung 507, SS-Panzer-Brigade « Westfalen », Allemagne, Dörenhagen, mars 1945
  • Jagdpanzer VI « Z2 », schwere Panzerjäger-Abteilung 512, SS-Panzer-Brigade « Westfalen », Allemagne, Harste, avril 1945
  • Jagdpanzer V « 232 », schwere Panzer-Abteilung 507, SS-Panzer-Brigade « Westfalen », Allemagne, Karlshafen, avril 1945
  • Panzer IV Ausf. G “133”, 233. Panzer-Division, Danemark, mai 1945
  • Panzer II Ausf. F « 557 », SS-Panzer-Grenadier-Division « Leibstandarte SS Adolf Hitler », URSS, Kharkov, mars 1943
  • SdKfz 251/1 Ausf. C « Godesberg », SS-Panzer-Grenadier-Division « Das Reich », URSS, Kharkov, février 1943
  • Panzer VI Ausf. E « 822 », SS-Panzer-Grenadier-Division « Das Reich », URSS, Kharkov, mars 1943
  • Panzer VI Ausf. E « 40 », Panzer-Grenadier-Division « Groβdeutschland », URSS, Kharkov, mars 1943

www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 1 février 2016 à 22 h 49 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :