Advertisements
Accueil > Magazines, Recension, Revues, Sommaire > Batailles n°65 (Ysec, 2014)

Batailles n°65 (Ysec, 2014)

Batailles 065

A l’été 1944, les combats face à l’Axe sont encore terribles, qu’ils se déroulent en Europe ou dans le Pacifique. Même si la situation stratégique est favorable aux Alliés et la victoire finale commence à s’esquisser sérieusement, le coût pour y arriver est élevé (voir également Automne 1944, échec allié ou redressement allemand ?), comme le montrent les différents articles de ce numéro particulièrement varié.

Heimdal 1999 FRAPPE Jean Bernard Luftwaffe face Debarquelement allieEn Normandie d’abord, deux analyses nous éclairent sur la résistance montrée par l’armée allemande avec la suite des deux études, l’une consacrée à la Luftwaffe et l’autre à la 346. Infanterie-Division. Dans les deux cas, les Allemands ne sont pas restés inactifs. L’aviation allemande est largement intervenue en Normandie, contrairement à une légende tenace, même si la domination aérienne alliée est écrasante et permanente. Pour davantage de détails, il ne faut pas hésiter à consulter l’ouvrage « La Luftwaffe face au Débarquement allié » paru en 1999 dont des extraits sont repris dans Normandie 1944 Magazine. Autre illustration de l’activité de la Luftwaffe, voir également l’article dans le même numéro sur les premiers engagements de la 2ème Division Blindée de LECLERC qui essuie ses premières pertes lors d’un bombardement nocturne de ses bivouacs. Pour la 346. Infanterie-Division, loin des combats connus du front normand, elle exerce une pression sur la tête de pont britannique à l’Est de l’Orne tout au long du mois de juin. C’est en effet à cet endroit que les lignes allemandes restent très longtemps les plus proches des premières plages de débarquement utilisées le 6 juin.

RZM 2016 NASH Douglas SPEZZANO Remy Kampfgruppe MuhlenkampEn France toujours, résister face à l’Occupant reste toujours risqué, même en août 1944, comme en témoigne l’article retraçant le parcours de Charles MANGOLD, chef de l’Armée secrète en Périgord.

Sur le Front de l’EYsec 201O CHION Thierry Seine de guerrest, malgré ses défaites, la défenses allemandes reste encore mordante, même si le risque de voir la Wehrmacht prendre l’ascendant sur l’Armée Rouge est bien éloigné en 1944. L’illustration des combats menés en Pologne par le 5. SS-Panzer-Division « Wiking » en est l’illustration (voir aussi le très bel ouvrage « Kampfgruppe Mühlenkamp »).

Sacrifice toujours, avec le circuit qui nous amène à une petite commune de Seine-Maritime (Claville-Motteville) sur les traces d’un pilote français libre qui qui se crashe au manche de son Spitfire en harcelant les troupes allemandes qui se replient vers les frontières du Reich après avoir traversé la Seine.

=> Acheter des numéros de Batailles

=> Acheter « La Luftwaffe face au Débarquement allié »

=> Acheter « Seine de guerre »

=> Acheter « Kampfgruppe Mühlenkamp »

Sommaire :

  • Agenda
  • Biblio
  • Rouen libéré (Thierry CHION)
  • Normandie 1944, la Luftwaffe était présente (2) (Yves BUFFETAUT)
  • La 346. Infanterie-Division (2) (Didier LODIEU)
  • 1942-1944, la renaissance de l’armée française (1) (Philibert de LOISY)
  • Les marquages de l’US Army (Yoann MARLIERE)
  • La division Wiking devant Varsovie (Ludovic FORTIN)
  • Charles Mangold, chef de l’Armée secrète en Périgord (Richard SEILER)
  • New-Yorkais en enfer ! Saipan, juin-juillet 1944 (Yves BUFFETAUT)
  • La 2ème DB, première unité française en métropole (Yoann MARLIERE)
  • Circuit, l’adjudant-chef René Huin se crashe à Claville-Motteville (Thierry CHION)

Profils couleurs :

  • Messerschmitt Bf 109 G-6 « 6 », III./Jagd-Geschwader 3, France, Normandie, été 1944
  • Messerschmitt Bf 109 G-14 « 7 », Jagd-Geschwader 1, France, Normandie, été 1944
  • Messerschmitt Bf 109 G-6 « 11 », Jagd-Geschwader 27 (avec dessous du capot moteur en jaune)
  • Messerschmitt Bf 109 G-6 « 11 », Jagd-Geschwader 27 (avec dessous du capot moteur en gris)
  • M4A2 Medium Tank « USA 30 ???9 », 2nd US Armored Division, France, Normandie, été 1944
  • Jeep Willys “Always Ruth”, 298th US Engineering Battalion, 1944
  • Jeep Willys, 6th US Armored Division, France, 1944
  • M3 Half-track, 2nd US Armored Division, France, 1944
  • Dodge WC-51, 82nd US Airborne Division, France, Normandie, été 1944
  • GMC CCKW “USA 4395380”, 353rd ASCZ, France, 1944
  • GMC CCKW « W 4136679-S », 353rd ASCZ, France 1944
  • Befehlspanzer V Ausf. A “R02” attribué à MÜHLENKAMP, 5. SS-Panzer-Division, Pologne, juillet 1944
  • SdKfz 251/1 « 211 », 5. SS-Panzer-Division, Pologne, été 1944

www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 31 janvier 2016 à 21 h 32 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :