Publicités
Accueil > Livres, Recension, Sommaire > Stavelot, La Gleize, le destin des Tiger de Peiper (Caraktère, 2015)

Stavelot, La Gleize, le destin des Tiger de Peiper (Caraktère, 2015)

Caraktere_2015_WENKIN_Hugues_DUJARDIN_Christian_Stavelot_La_Gleize

Après le succès de leurs publications périodiques, les Editions Caraktère se sont lancées dans la publication d’ouvrage en capitalisant sur les recettes qui ont fait leur réputation : mise en page irréprochable, textes accompagnés d’une très bonne iconographie, des cartes, des plans et des profils couleurs à profusion.

Premier opus de la série « Panzer Battle Guide », le livre de Hugues WENKIN et de Christian DUJARDIN se penche sur le destin de la colonne PEIPER dans les tous premiers jours de l’offensive allemande dans les Ardennes en décembre 1944. Destiné à percer rapidement les lignes américaines et à se frayer de force un chemin jusqu’à la Meuse, ce groupement blindé mixant des éléments de la 1. SS-Panzer-Division et de la schwere SS-Panzer-Abteilung 501 représente un poing blindé redoutable doté des meilleurs chars allemands de l’époque et notamment des chars lourds Panzer VI Ausf. B Königstiger. Le destin de cette colonne se joue pourtant en quelques jours et ses hommes devront abandonner leurs montures pour revenir dans les lignes allemandes. Avec la non prise de Bastogne, cet épisode reste l’un des deux échecs qui dès le début de l’offensive scellent le sort de la tentative allemande de renverser la situation à l’Ouest et donc de se donner la possibilité de renverser le sort des armes.

Sur la forme, le livre est parfait, du « Caraktère » pur jus. Clair, photos bien mises en valeur, profils couleurs variés et élégants, plans et schémas fort utiles à l’image de la représentation du Königstiger franchissant le pont de Stavelot. Idéal pour se rendre compte des difficultés pour les Allemands de se frayer un chemin avec de tels engins. Nous sommes loin de l’avance de 1940 avec des engins bien plus petits et légers et surtout un adversaire qui ne cherche pas à résister coûte que coûte (cf. La déroute française de 1940, la faute aux Belges ? (Economica, 2015)).

Sur le fond, après avoir rappelé le contexte des opérations et présenté les acteurs (unités et leaders allemands), les auteurs décrivent les combats du 16 au 24 décembre 1944 quand les Allemands encerclés abandonnent leur matériel et leurs blessés pour se faufiler entre les mailles américaines. Bien entendu, les massacres auxquels se sont livrés les SS tout au long de leur parcours ne sont pas oubliés et bien rappelés.

Deux chapitres sont particulièrement intéressants. L’un pose la question de l’intérêt d’avoir lancé sur les routes des Ardennes un engin tel que la Panzer VI Ausf. B. Assurément non sur la première partie du périple, mais le Königstiger aurait été un atout maître dans les plaines au-delà de la Meuse. L’autre recense le destin de quelques uns des Tiger. Et, surprise, une bonne partie d’entre sont détruits au combat et pas uniquement à cause de problèmes techniques et de panne sèche. A cet égard, les auteurs s’appuient largement sur l’étude déjà publiée dans Trucks & Tanks Magazine n°33 paru en 2012 qu’ils complètent et bonifient.

Après un dernier chapitre sur les raisons d’un fiasco en guise de conclusion, le livre propose un road-book touristique pour retourner sur le terrain du Kampfgruppe Peiper.

Sur le fond et sur la forme, ce livre est indispensable pour tous les passionnés de la bataille des Ardennes de 1944 et plus généralement à tous les amateurs des « fauves blindés » allemands avec un exemple de l’engagement d’un char puissant mais totalement inadapté à l’environnement dans lequel il est employé. En tout cas, cette collection débute sous de bien meilleurs auspices que celle intitulée « Archives de guerre » (Wiking, 7. Panzer-Divison, 2nd US Armored Division, 132a Divisione Corazzata « Ariete ») qui se résument plutôt à des compilations de photos et de profils couleurs sur une unité.

Sommaire :

  • Introduction
  • Le plan allemand
  • La 1. SS-Panzer-Division
  • La bataille de Stavelot et de Stoumont
  • Le Tiger II adapté au théâtre ardennais ?
  • Le cimetière des Tiger
  • Autopsie d’un fiasco
  • Roadbook

Boutique :


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 30 mars 2018 à 19 h 59 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :