Mémorial de la bataille de France (Heimdal, 2016-2018)

Tout simplement indispensable ! Cette fresque en quatre volumes présente au jour le jour les événements de mai et juin 1940 avec un texte précis et une iconographie exceptionnelle. Après une volumineuse étude sur l’invasion allemande de mai (Le corridor des Panzers) et juin 1940 (Le carrousel des Panzers) également éditée chez Heimdal, Jean-Yves MARY se replonge sur cette période décrivant jour par jour les combats de la Hollande à Menton. Le champ est donc plus vaste et surtout prétend à une certaine exhaustivité.

Le tout remplace très avantageusement l’album mémorial Blitzkrieg à l’Ouest qui a cependant le mérite de tout couvrir en un seul volume, mais beaucoup moins exhaustif.

Publicités

Chaque volume comprend un texte descriptif parcourant pour chacune des journées tous les secteurs du front en commençant préalablement par la situation politique. L’iconographie est particulièrement riche. Elle repose sur les très nombreux clichés pris par les soldats allemands au cours de cette campagne. Les cartes s’appuient sur des cartes Michelin de l’époque sur lesquelles sont imprimés les mouvements des unités. Simple, mais efficace. Surtout, cela permet de visualiser le terrain tel qu’il était à l’époque.

Le premier volume couvre la période du 8 au 21 mai 1940 débutant avec les préparatifs des différents camps et se terminant avec la contre-offensive d’Arras le jour qui suit l’atteinte des côtes de la Manche par les Allemands.

Le second volume commence donc le 22 mai 1940 pour se terminer le 4 juin 1940 à la veille du déclenchement de la seconde phase de la bataille de France (opération Fall Rot). Il comprend donc l’évacuation de Dunkerque, les tentatives avortées françaises de couper le corridor allemand et la mise en place de la Ligne Weygand sur la Somme et l’Aisne.

Le troisième volume comprend la période du 5 au 16 juin 1940. Les Allemands parviennent à percer de nouveau le front français malgré la résistance offerte. La situation militaire devient telle qu’elle provoque la chute du gouvernement Reynaud et laisse la place à Philippe PETAIN. Un nouveau front s’ouvre également avec l’attaque italienne à travers les Alpes.

La quatrième volume clôture cette fresque et retrace les derniers combats de l’armée française dont le repli vers l’intérieur du pays s’organise par palier afin de sauver ce qui peut l’être.

Cette fresque est donc indispensable à tout amateur de la période. Le choix éditorial de décrire les événements politiques et militaires de façon chronologique et sectorielle en fait une bible documentaire complète et facile à compulser.

Liens externes :

9 réflexions sur « Mémorial de la bataille de France (Heimdal, 2016-2018) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.