Publicités
Accueil > Analyses > Joachim Peiper, « l’adjudant du diable » (2e Guerre Mondiale n°56, octobre / novembre 2014)

Joachim Peiper, « l’adjudant du diable » (2e Guerre Mondiale n°56, octobre / novembre 2014)

revue_2gm_056Comme tout grand évènement, une guerre repose sur l’engagement et la souffrance d’une multitude d’anonymes, mais aussi de quelques icônes qui marquent l’esprit collectif des contemporains et de l’Histoire.

Dans son numéro 56, la revue 2e Guerre Mondiale propose un portrait de Joachim PEIPER dont le nom est associé tant à des victoires qu’à des défaites du III. Reich, à l’idéologie de son régime par son appartenance à la Waffen-SS et les massacres commis sous son autorité, ainsi qu’à son assassinat dans l’incendie de sa maison.

Victorieux à Kharkov au printemps 1943 quand le SS-Panzer-Korps participe au rétablissement du front allemand après la défaite de Stalingrad et le repli du Caucase, défait à Koursk, en Normandie et dans les Ardennes.

Comme souvent, Joachim PEIPER a dépassé son niveau de compétence quand il s’extrait de son statut de chef de bataillon où son charisme, son entrain, son exemple mais aussi sa brutalité sont pour beaucoup dans les résultats de son unité. Il ne se fond pas dans ses habits de chef de corps. Probablement dépassé par le niveau de compétences nécessaires, nerveusement épuisé, physiquement fragilisé, il est en « burn-out » en Normandie à l’été 1944. Il n’est pas en possession de toutes ses capacités physiques, nerveuses et intellectuelles en décembre 1944 où il compense son manque de résultat par une brutalité encore plus excessive.

Le cas de Joachim PEIPER est donc un vrai exemple de l’impact d’un leader, tant d’un point de vue positif que négatif.

L’article de Stéphane MANTOUX est une invitation à analyser les combats par l’impact de quelques chefs. Sans parler de l’importance de la gestion des cadres, même en temps de guerre et dans les moments les plus difficiles… Bref, un sujet encore largement inédit et à explorer par les historiens !

=> Sommaire détaillé

livre_schiffer_westemeier_jens_joachim_peiper livre_pen_and_sword_reynolds_michael_devils_adjdant_peiper livre_heimdal_trang_charles_leibstandarte_tome_1 livre_heimdal_trang_charles_dictionnaire_waffen_ss_tome_1 livre_hc_naud_philippe_kharkov_1943

Collections : 1ère Guerre mondiale2ème Guerre mondialeAprès 1945

www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !


http://www.3945km.com propose en toute indépendance de recenser des publications couvrant un siècle d’histoire militaire, du début du XXème siècle aux conflits contemporains en mettant en avant notamment les travaux en langue française. Bien entendu, il n’y a pas de prétention à être exhaustif, mais simplement de proposer des pistes bibliographiques à ceux qui portent un intérêt sur un sujet particulier.

La Seconde Guerre mondiale est un tournant majeur dans l’histoire du monde, que ce soit en Europe ou en Asie. La dimension intercontinentale est essentiellement vraie pour les Etats-Unis qui se battent en Europe pour y prendre physiquement et culturellement pied ainsi qu’en Asie et dans le Pacifique. Les conflits qui vont germer après 1945 sont issus des conséquences du conflit. Durablement, les armées sont marquées par l’évolution des technologies, des doctrines et des mentalités de la guerre. L’apparition de l’atome, tout comme la décolonisation et l’apparition du terrorisme sont les héritiers de la guerre. De même, la Seconde Guerre mondiale n’a pas été spontanée. Elle résulte, que ce soit en Europe, dans le Pacifique et en Asie d’influences issues du début du XXème siècle. La conjonction d’intérêts idéologiques et politiques, le calendrier propre des protagonistes, le développement des moyens de transport et de communication vont donner l’impression d’une certaine unité de temps à défaut de lieu.

2e Guerre Mondiale est un magazine bimensuel édité en français initialement par les Editions Astrolabe et repris par Mars & Clio Editions depuis 2014. Les textes sont accompagnés d’une large iconographie et de profils couleurs  en format A4. Régulièrement les articles opposent la vision alliée et de l’Axe sur un même sujet. L’intérêt de cette revue est également ses dossiers qui ne se contentent pas de narrer des événements militaires, politiques ou économiques, mais entraînent le lecteur dans une vision plus globale et systémique.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 23 mai 2017 à 4 h 54 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :