Expo 58 (Editions Gallimard, Jonathan COE, janvier 2014)

livre_gallimard_coe_jonathan_expo58**** Excellent / *** Très bien / ** Bien / * Moyen / x A éviter

L’ambiance particulière de la Guerre froide fournit un cadre assez exceptionnel pour tout roman d’espionnage grâce à la dimension du « terrain de jeu », aux relations complexes teintées d’ambiguïté entre belligérants, à ses héros très loin des surhommes mais finalement souvent très ordinaires. Cependant, il faut posséder une bonne plume, bâtir un bon scénario et savoir jongler avec tous ces ingrédients. Et tous les auteurs ne sont pas capables de le faire.

Ici, c’est le cas de Jonathan COE qui a conçu un vrai moment de plaisir de lecture en offrant un ouvrage simple dans sa construction, très facile à lire mais tellement riche dans l’analyse de ses personnages, des relations qu’ils entretiennent et développent. Les références aux grands romans d’espionnage ne manquent pas. Pourtant, ce n’est pas une caricature ou une copie, mais plutôt l’aboutissement d’une œuvre littéraire qui utilise des ingrédients communs.

L’humour « so british », la cocasserie des situations apportent une formidable touche de gaieté. La description des lieux et des habitudes culturelles est pleine de subtilité, mais si pertinente car ne tombant pas dans l’excès. Car il n’y a jamais de trop dans ce livre particulièrement bien équilibré.

Les amateurs de romans d’espionnage « classiques », très éloignés du rythme effréné des « techno thrillers », des relations à fleuret moucheté Est / Ouest en plein Guerre froide peuvent se plonger dans leur univers de prédilection avec Expo 58.

=> Expo 58, Editions Gallimard, Jonathan COE, janvier 2014, 22 € (prix à parution, France métropolitaine), 336 pages

=> Texte, photos N&B et couleurs, cartes, profils couleurs

=> Rechercher un exemplaire à acheter sur Amazon

www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.