Batailles n°60 (Histoire & Collections, 2013)

batailles060

Nouveau changement de cap éditorial pour le magazine Batailles avec le numéro 60 ! Après avoir été un magazine généraliste des deux guerres mondiales, s’être focalisé uniquement sur la Seconde puis sur la dernière année du conflit, Batailles saisit l’opportunité du 70ème anniversaire des événements pour modifier son approche.

Ce numéro se penche en effet sur ce qui s’est passé à l’issue de l’été 1943. Cela permet d’aborder trois opérations combinées qui voient les Alliés prendre pied directement dans le sud de l’Italie et libérer la Corse. Malgré le succès de chacune d’entre elles, ces trois opérations montrent cependant le mordant des troupes allemandes bien qu’inférieures en nombre et dans une position stratégique défavorable, mais aussi la complexité de telles actions. Riches d’enseignements pour le futur débarquement en Normandie, elles permettent de comprendre le poids de la puissance logistique et industrielle alliée contre laquelle le Reich ne trouve finalement pas de parade efficace.

A l’Est, les opérations de cette période sont également peu connues du grand public qui maîtrise mieux les combats autour de Kharkov du début de l’année après la chute de Stalingrad et l’affrontement de Koursk. Pourtant, les combats de l’automne 1943 sont essentiels car ils mettent en place les conditions des offensives de 1944 et montrent que la Wehrmacht a perdu toute initiative. Elle n’est plus capable de réaliser de contre-attaque décisive et ne peut se contenter que de parer au plus pressé, ce qui même exécuté avec un certain brio ne peut que conduire à la défaite. Malheureusement, l’article consacré aux combats autour de Jitomir et de Kriwoi Rog est confus avec mélange de considérations tactiques basées sur des rapports d’opérations et de considérations un peu plus opérationnelles. Le sujet aurait pu être très intéressant, mais le lecteur est perdu.

Batailles est une des rares revues à aborder régulièrement la vie sous l’Occupation, la Résistance et la Collaboration. Les articles sur l’Occupation dans l’Eure et le maquis « Surcouf » en Normandie sont donc très orignaux et permettent de mieux saisir quel fut le quotidien des Français entre les combats de 1940 et ceux de la Libération.

Sujet plus classique, ce numéro revient sur les engins français de prise « bidouillés » par les Allemands et qui équipent la 21. Panzer-Division.

Quelques profils couleurs agrémentent les articles sur les combats dans la boucle du Dniepr et sur le Baukommando Becker. Dommage qu’ils ne se limitent qu’à ces deux articles. Quelques dessins de soldats et résistants auraient également grandement bonifiés ce numéro.

=> Acheter des numéros de Batailles


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.