2ème Guerre Mondiale n°46 (octobre / novembre / décembre 2012)

2ème Guerre Mondiale s’est construit autour autour d’un concept qui consiste à étudier un événement vu par l’Axe d’un côté et vu par les Alliés.

Cette présentation a depuis été abandonnée pour une présentation plus classique.

Chaque numéro comporte plusieurs articles très largement illustrés de photos d’archives issues principalement de banques d’images, de cartes et de quelques profils couleurs.

Le rythme de parution est désormais trimestriel après avoir été longtemps bimestriel et s’articule autour de numéros ordinaires et de numéros hors série.

Le numéro 46 fait sa une sur la Bataille de Stalingrad, et plus particulièrement sur ses conséquences géopolitiques. L’angle d’approche est donc particulièrement original et sort des sentiers battus qui analysent généralement uniquement les aspects opérationnels. Les conséquences géopolitiques sont d’autant plus importantes qu’elles ne touchent pas uniquement l’Axe mais aussi les Alliés.

La France dans la guerre est également à l’honneur de ce numéro avec deux très belles études sur la police française de Vichy et le Parti Communiste Français qui mettent en lumière les zones d’ombre de chacun d’entre eux.

Dans la rubrique « écrire l’histoire », la revue revient sur le « German Bias », ou l’approche « germano-centrée » du conflit, ainsi que la fabrique de la légende Rommel par la propagande nazie.

Enfin, sujet particulièrement original, la seconde partie de l’étude sur l’aviation finlandaise durant la Guerre d’Hiver 1940 puis sur le Front de l’Est permet de découvrir l’engagement des forces armées et plus particulièrement aériennes de la Finlande.

Lire le sommaire complet…

********************************************************************

www.3945km.com, l’accès aux sources d’information de la Seconde Guerre mondiale !

Visitez notre Boutique Seconde Guerre mondiale !

1 réflexion sur « 2ème Guerre Mondiale n°46 (octobre / novembre / décembre 2012) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.