39/45 Magazine n°295 (Heimdal, 2011)

39/45 Magazine poursuit avec son numéro 295 l’exploration d’aspects peu connus de la Bataille des Ardennes en décembre 1944 et janvier 1945.

Après l’analyse de son avance de la Seine à la Roer en passant par la poche de Mons dans le n°294, la suite de l’étude sur la 3rd US Armored Division se penche sur l’engagement de cette unité lors de combats pour bloquer l’avance allemande et réduire ensuite le saillant. Essentiel pour comprendre comment les Américains endiguent l’offensive allemande et neutralisent la Kampfgruppe Peiper.

Ensuite, deux articles inédits étudient l’engagement de la Panzer-Brigade 150 d’Otto SKORZENY et de la Führer-Begleit-Brigade lors de l’Opération Wacht am Rhein / Herbstnebel.

Enfin, un court article présente l’engagement des Indiens d’Amérique lors de cette bataille, notamment au travers de la 103rd US Infantry Division.

Ce numéro ne s’arrête cependant pas à la Bataille des Ardennes. Il contient la troisième partie de l’étude consacrée au 2/503 – 2/509 US PIR, la troisième partie de l’étude sur les défenses de DCA à Marseille et un article sur les fresques du Mur de l’Atlantique.

D’un point de vue militaria, ce numéro aborde deux récompenses de la Luftwaffe sous la forme de gobelet et de plateau d’honneur.

Les photos proviennent des archives officielles et privées et sont accompagnées de très beaux profils couleurs de Thierry VALLET.

Sommaire :

Boutique :

Heimdal logo 

    Caraktere_2015_WENKIN_Hugues_DUJARDIN_Christian_Stavelot_La_Gleize 


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

 

4 réflexions sur « 39/45 Magazine n°295 (Heimdal, 2011) »

  1. […] Après une journée de relative accalmie durant laquelle les deux camps fourbissent leurs armes pour une nouvelle phase de la bataille des Ardennes, la journée du 28 décembre 1944 voit la 6. SS-Panzer-Armee définitivement échouer dans ses efforts offensifs et y mettre fin. Manhay ne peut être repris. L’effort allemand se concentre désormais uniquement sur Bastogne. Plusieurs unités sont acheminées en renfort dont des éléments de la 1. SS-Panzer-Division et la 167. Volksgrenadier-Division. Elles sont placées sous l’autorité du XXXXIX. Panzer-Korps lui-même rattaché au XXXXVII. Panzer-Korps utilisé alors comme Armeegruppe von Lüttwitz. Les Américains continuent à renforcer le couloir établi par la 4th US Armored Division avec Bastogne en insérant des éléments de la 9th US Armored Division et de la 35th US Infantry Division en attendant l’arrivée de la 11th US Armored Division. Pendant ce temps-là, la Führer-Begleit-Brigade se prépare à attaquer pour tenter de couper à nouveau Bastogne du reste des lignes américaines (voir 39/45 Magazine n°295)… […]

  2. […] Dans les Ardennes, les lignes se figent plus ou moins en attendant que chaque camp finisse de se réorganiser pour la suite des opérations. Cela n’empêche pas localement des affrontements violents. A la pointe du saillant, Rochefort est repris à la 2. Panzer-Division (voir Noël sanglant pour la 2. Panzer-Division, in 39/45 Magazine n°341) mais reste sur la ligne de front tandis les combats font rage à Sibret et Chenogne au sud-ouest de Bastogne (voir Les grenadiers du Führer, la Führer-Begleit-Brigade au combat, Ardennes, décembre 1944, in 39/45 Magazine n°295). […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.